10 photos
Voir le diapo
La rentrée des séries continue et PureBreak vous propose donc son avis sur un tout nouveau show de la saison 2013-2014. Cette fois, on se penche sur Hostages que nous avons pu voir en avant-première mondiale jeudi dernier lors d'une projection organisée chez TF1 qui proposera la série en VOD dès demain, mardi 24 septembre. Découvrez notre chronique.

Cette année encore, il y en a pour tous les goûts chez les sériephiles. Après le policier/fantastique chez Sleepy Hollow et la comédie avec Dads et Brooklyn Nine-Nine, place au thriller avec Hostages, diffusée dès ce lundi 23 septembre aux Etats-Unis sur CBS.

Des otages mais pas que

Si l'intrigue de Hostages semble simple, ce n'est pas vraiment le cas. C'est en tout cas ce que l'on comprend à la fin du visionnage du premier épisode de la série. Ellen Sanders (Toni Collette) est un brillant chirurgien sur le point d'exécuter une opération décisive sur le Président de la république. La veille au soir, sa famille est soudainement pris en otage par un groupe armé. Leur souhait ? Qu'elle assassine le Président.

Le plus : l'ambiance et le casting

Il est indéniable que Hostages vous plongera dans une ambiance sombre et parfois pesante. Les "méchants" parmi lesquels on retrouve l'excellent Dylan McDermott (American Horror Story) font régner, du moins au début, une atmosphère dangereuse et violente. On le sent d'ailleurs dès les premières minutes de l'épisode. Difficile donc de ne pas se faire happer par l'histoire.

Autre bon point pour cette nouveauté : son casting. Toni Colette (United States of Tara) est excellente en mère inquiète mais forte, Dylan McDermott arrive à nous faire frissonner uniquement avec son regard. A noter que l'on retrouve également au casting Tate Donovan (récemment dans Deception) qui incarne le mari d'Ellen.

Le moins : des clichés et du déjà vu

Cependant, Hostages n'est pas à l'abri des clichés, bien au contraire. D'un côté, nous avons le couple soi-disant heureux mais bien évidemment, l'homme trompe sa femme. De l'autre, nous retrouvons un agent du FBI (devenu preneur d'otages) dont la femme est dans le coma et qui élève seul sa fille.

Autre soucis, CBS a encore une fois gâché quelques éléments de surprises avec... la bande-annonce. En effet, la quasi-totalité des scènes importantes étaient déjà présente dans les différents trailers dévoilés. L'épisode 1 sert donc de grosse redite approfondie, pas forcément un moyen idéal pour capter ses téléspectateurs.

Une suite différente de l'épisode 1

Si, sur le papier, l'histoire était donc celle d'une prise d'otage, Hostages s'annonce plutôt comme un thriller sur fond de conspiration où les ennemis pourraient ne pas le rester très longtemps. La saison 1 devrait ne compter que 15 épisodes, permettant un condensé d'action.

Déjà disponible en France

A noter que les téléspectateurs français pourront découvrir Hostages au rythme américain avec l'offre "En direct des USA" de MyTF1 VOD. L'épisode 1 sera donc à découvrir dès demain, mardi 24 septembre. L'offre inclura également les nouveautés The Originals (dès le 4 octobre) et Almost Human (dès le 5 novembre). L'offre propose déjà les séries Unforgettable, Person of Interest, Esprits Criminels, Grey's Anatomy, Mentalist et Vampire Diaries.

A lire également : Dads, une déception à presque oublier / Sleepy Hollow, pas assez convaincante / Brooklyn Nine-Nine : la comédie la plus déjantée de l'année

Hostages - Saison 1
Hostages : après la polémique, TF1 promet de ne plus modifer les épisodes
Hostages saison 1 : la série la plus intense de l'été
Hostages : bien plus qu'une simple histoire d'otages