Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

C'est ce mardi 17 septembre que la FOX a diffusé le premier épisode de la saison 1 de Brooklyn Nine-Nine. Cette nouvelle comédie portée par Andy Samberg, Terry Crews ou encore Melissa Fumero partait avec le statut de 'meilleure nouveauté de l'année'. Résultat ? La rédac a adoré. Comme pour chaque nouveauté cette saison PureBreak vous propose sa critique, afin de vous éviter le pire et vous faire profiter du meilleur.

Encore une série policière ? Pas totalement. Si Brooklyn Nine-Nine suit effectivement une unité de police américaine, cette dernière est bien plus décalée que n'importe quelle autre. Il faut dire que ses détectives, bien que talentueux, sont tous aussi déjantés que cultes.

Les plus : le casting, son univers

Si Brooklyn Nine-Nine est aussi excitante sur le papier, c'est parce qu'elle bénéficie d'un casting incroyable devant et derrière la caméra. A la création on retrouve ainsi Michael Schur et Dan Goor, les papas de la cultissime comédie Parks and Recreation, tandis que le casting est composé d'un grand nom de la comédie US : Andy Samberg (SNL, Lonely Island), d'un acteur aussi fou que délirant : Terry Crews (Crazy Old Spice, Expendables) et d'un autre roi de la comédie : Joe Lo Truglio (SuperGrave, The State).

L'autre point positif se situe dans son univers. Si la télévision est habituée aux séries policières, rares sont celles à traiter ce monde avec humour. On a ainsi le droit à des situations dramatiques tournées en dérision sur les scènes de crimes, tout en découvrant l'envers du décor décalé d'un poste de police. Et si cela peut nous rappeler l'excellente série Death Valley, ce choix scénaristique est la bonne idée du show, nous laissant espérer une comédie rafraîchissante, de nombreuses situations originales, et quelques références et parodies.

Le moins : le rythme

Même si ce n'est pas méchant, c'est probablement le rythme qui fait le plus défaut à la série, cassant parfois certaines vannes en mettant l'accent sur les personnalités des personnages. Cependant on ne parle ici que du pilote et les créateurs étaient obligés de passer par les présentations. Par conséquent, ce défaut devrait être rapidement modifié d'ici les prochains inédits, laissant le champs libre aux blagues et séquences cultes.

Une drôle de série

Pour une fois la critique US ne s'est pas trompée, Brooklyn Nine-Nine est bien la série déjantée qu'on nous promettait. Les personnages sont hilarants et fonctionnent parfaitement ensemble, et contrairement à Dads - l'autre comédie de la Fox - on rigole. A noter que les fans de Parks & Recreation ne devraient pas être déroutés devant ce show, les personnages empruntant certaines personnalités à la bande de Leslie !

Faibles audiences

Du côté des audiences, les nouvelles ne sont malheureusement pas aussi bonnes que l'épisode. Cependant il existe deux excellentes raisons à cela : 1) la série faisait face à une grosse rediff de NCIS (plus de 10 millions de téléspectateurs devant) 2) la série a été victime du très mauvais lead-in de Dads. Seul point positif, alors que Dads n'a intéressé que 5,57 millions de personnes, Brooklyn Nine-Nine en a attiré 6 millions pour 2,5% sur la cible des 18-49 ans.

La saison 1 de Brooklyn Nine-Nine est diffusée tous les mardis soir aux USA.

Brooklyn Nine-Nine - Saison 1
Brooklyn Nine-Nine saison 5 : la série annulée... mais bientôt sauvée ?
Brooklyn Nine Nine saison 1 : Terry Crews prêt à jouer dans la série pendant 8 ans
Brooklyn Nine-Nine : la comédie la plus déjantée de l'année
Brooklyn Nine-Nine saison 1 : Andy Samberg dans l'anti-New York Police Judiciaire
voir toutes les news de Brooklyn Nine-Nine - Saison 1 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème