"Tu sais que tu es un enfant des années 90 quand... tu passais tes après-midi devant les séries d'AB Productions". Si cette phrase vous dit quelque chose, alors cet article devrait vous passionner. Oubliez les petits baisers rougissants, les jus d'orange d'Hélène et les garçons ou Les filles d'à côté, les coulisses de ces sitcoms françaises étaient finalement bien plus chauds que le premier samedi du mois sur Canal.

A chaque fois que l'on repense aux séries d'AB Productions, on ne peut s'empêcher d'imaginer des ados aux coupes de cheveux horribles, passant leur temps à parler musique, changer de partenaires et boire du jus d'orange ou des diabolos (rien à voir avec les Mystères de l'Amour aujourd'hui). Des personnages sans problèmes et lisses à l'écran... interprétés par des acteurs bien plus libérés et ouverts sexuellement.

Du sexe partout et tout le temps

C'est ce qu'a dévoilé Jean-Luc Genest (ex-rédacteur d'Ok Podium) au magazine So Film. Et si vous ne souhaitez pas ruiner votre enfance, il est encore temps de quitter cette page. Vous restez ? Alors préparez-vous à rougir. Interrogé sur l'ambiance dans les coulisses entre les acteurs, Genest affirme : "Evidemment oui, ça baisait énormément et pas qu'au sein d'une même série. Parfois, c'était carrément aux toilettes, entre deux prises." De quoi expliquer l'étrange voix d'Annette ? On pose la question...

Des acteurs sexy, des scénarios fautifs

La raison ? Elle nous est expliquée par l'acteur Renaud Roussel, de la façon la plus classe du monde : "Dans mes séries (Premiers baisers, Les années fac Ndlr), il y avait beaucoup de nanas avec des beaux culs, gros seins, plus ou moins belles gueules... Ca faisait partie du truc." Et tandis que Genest ajoute : "Ca ne pouvait que baiser de toute façon", le comédien Christophe Rippert (Premiers baisers) nous donne un autre élément de réponse. D'après lui, c'est la "faute" à Jean-Luc Azoulay (le créateur et producteur d'AB Productions) : "Il s'amusait à imaginer quelques histoires, à nous titiller pour voir comment on réagissait. Il s'amusait à nous mettre en scène. On mordait à l'hameçon ou pas, et après ça l'inspirait."

Le plus beau métier

De quoi réaliser (une nouvelle fois), qu'être un acteur est le plus beau métier du monde. Entre des salaires hallucinants, la possibilité de jouer avec Emma Watson et des coulisses aussi chauds, on comprend mieux pourquoi Joey de Friends souhaitait à tout prix être comédien.

Morale de cette histoire : On attend avec impatience que Doc viennent nous voir pour nous ramener dans les années 90. En plus, y avait le Bigdil à la télé.