Les internautes français préférent le streaming au téléchargement
Les internautes français préférent le streaming au téléchargement
Alors pirates ou pas les Français ? En matière de consommation de biens culturels, les internautes privilégient la pratique du streaming au téléchargement. Musique, films, séries TV : les Français préfèrent les regarder en direct.

Hadopi n'est pas encore morte, même si la remise du rapport Lescure le 13 mai dernier en sonne la fin. La preuve : non contente d'avoir épinglé son premier (et dernier ?) pirate, la Haute Autorité vient de réaliser en partenariat avec OpinionWay le premier baromètre des usages des Français en matière de consommation des biens culturels sur le net. Et visiblement, les internautes préférent le streaming au téléchargement.

Le streaming plutôt que le téléchargement

Les internautes français préférent visiblement le streaming au téléchargement. C'est en tout cas ce que démontre le premier baromètre Hadopi, qui a pris en compte sur une semaine les habitudes de consommation de biens culturels sur internet de 5 000 internautes. Résultat : 84% des personnes interrogées avouent avoir eu recours au streaming contre 49% au téléchargement, soit moins de la moitié.

En moyenne, les internautes confient avoir écouté 17,1 morceaux de musique en streaming et téléchargé 6,4 morceaux, regardé 2,3 films en streaming et en avoir téléchargé 2,9, regardé 2,8 séries en streaming et en avoir téléchargé 2,9. Sans surprise, les plateformes gratuites sont préférées aux payantes.

Youtube superstar des internautes

L'étude prouve également l'hégémonie de Youtube. Pour l'écoute de musique en streaming, il est préféré à Deezer et Spotify, pas encore concurrencés par Google Play. Il également le premier site de téléchargement de musique devant iTunes.

Les films et séries TV souvent piratés, la musique téléchargée légalement

Si la musique a plutôt tendance a être consommée de manière légale (66% de la musique téléchargée l'est légalement contre 25% illégalement), les films et séries TV sont majoritairement téléchargés sur des sites pirates. L'offre disponible sur les sites légaux de téléchargement n'y est sans doute pas pour rien. Une blogueuse n'a dailleurs pas hésité à publier un test incendiaire des plateformes de téléchargement légales certifiées par le label PUR.