La dette publique explose
La dette publique explose
Kim Kardashian n'est pas la seule à enfler à vue d'oeil. La dette publique française enregistre un nouveau record : 1 833,8 milliards d'euros, soit 90,2 % du PIB. Et elle a pris du poids depuis l'an dernier, puisqu'elle se fixait autour de 85,8% du PIB.

Si dans le cas de Kim Kardashian, on peut espérer qu'une fois sa grossesse terminée, elle se stabilise à son poids d'équilibre, il est plus compliqué de concevoir la même chose pour la dette publique qui enregistre un nouveau record. Elle a atteint les 1 833,8 milliards d'euros et 90,2% du PIB fin 2012.

Prise de poids pour la dette

Comme Kim Kardashian, la dette publique enfle à vue d'oeil. Elle continue d'exploser et enregistre des records : 1 833,8 milliards d'euros, soit 90,2% du PIBselon les chiffres de l'Insee. C'est plus que les 89,9% promis par le gouvernement. En 2011, elle s'élevait à 85,8%. Si aucune nouvelle mesure n'est prise, la dette pourrait atteindre 93,4% du PIB fin 2013 et 95% fin 2014, selon la Commission européenne.

Nouvelle claque pour le gouvernement

Après la montée en flèche du chômage qui atteint des records, cette hausse de la dette publique est une nouvelle claque pour François Hollande, déjà malmené par les sondages. Pendant ses dix premiers mois à la tête de l'Etat, il ne sera pas parvenu à atteindre les 89,9% du PIB qu'il s'était pourtant fixés. Idem pour le déficit public. S'il est en baisse de 5,3 à 4,8%, il n'a pas passé la barre des 4,5% que visait le gouvernement pour fin 2012. Heureusement pour François Hollande, la publication de ces chiffres arrive au lendemain de son grand oral en direct sur France 2, qui a mobilisé "pro" et "anti" Président. L'exercice télévisé aurait pu être encore plus douloureux.
News
essentielles
sur le
même thème