Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Mieux vaut ne pas chercher Jean-Pierre Castaldi. Yves Marchesseau aka La Boule vient de le comprendre. Lors d'une interview, il ne s'est pas gêné pour critiquer l'ancien présentateur de Ford Boyard. Résultat : il s'est fait violemment lyncher par le papa de Benji.

Fort Boyard a fait son grand retour sur France 2. L'émission mythique sera diffusée durant tout l'été. Et si les téléspectateurs prennent du plaisir à voir, par exemple, Alessandra Sublet en catcheuse sexy, les personnages du fort eux ne s'amusent pas autant. C'est ce qu'à confié La Boule lors de son interview pour Sud Ouest. Et d'après lui, la mauvaise ambiance est survenue lors de l'arrivée de Jean-Pierre Castaldi.

"Peut-être qu'il ne sait pas compter"

La Boule avait notamment déclaré : "Castaldi a bien failli faire couler l'émission". Sans surprise, l'animateur qui a été victime d'un accident de moto n'a pas tardé à répondre à ces critiques lors de son interview pour TV Mag. Et il n'a pas mâché ses mots. Il a commencé par déclarer : "Laissons-le là où il se trouve. À force de taper dessus, La Boule a la tête qui résonne comme son gong !". Et selon lui, les téléspectateurs étaient au rendez-vous au moment où il a présenté le programme : "Quand j'ai quitté Fort Boyard, l'émission était à 29% de part d'audience. Aujourd'hui, elle est à 17... Peut-être 19 dans le meilleur des cas (rires). Mais peut-être ne sait-il pas bien compter...".

Des attaques incompréhensibles

Vous en voulez encore ? D'après Jean-Pierre Castaldi, Yves Marchesseau était aussi froid que son personnage La Boule : "La Boule faisait du La Boule. Il tapait dans un truc deux fois par émissions, au début et à la fin, et puis voilà. Je n'avais pas de rapport avec lui". Et pour conclure en beauté, le père du présentateur "bien gaulé" a balancé à sa manière qu'il ne comprenait pas les attaques dont il a fait l'objet : "Je ne sais pas... Il doit être malade. Il a sûrement des problèmes. Je ne vois pas pourquoi il a dit ça". Son nouveau rival lui répondra t-il ? La boule est dans son camp.

Jean Pierre Castaldi
Le Casse des casses, en salle le 5 février
News
essentielles
sur le
même thème