Le football, un milieu encore très hostile à l'homosexualité selon une enquête
Le football, un milieu encore très hostile à l'homosexualité selon une enquête
L'homosexualité fait toujours débat dans le monde du sport. Quelques jours après le coming-out d'un basketteur aux Etats-Unis, l'association Paris Foot Gay a décidé de se pencher sur l'homophobie dans le milieu du football. Et les résultats ne sont pas brillants.

Etre gay et être footballer est loin d'être une chose facile. Plus de 20 ans après le premier coming-out du milieu, celui de l'anglais Justin Fashanu qui avait fini par se donner la mort en 1998, le monde du football semble toujours fermé selon une enquête.

41% des joueurs ont des "pensées hostiles"

Selon l'étude commandée par Paris Foot Gay, près de 41% des joueurs professionnels auraient déclaré avoir "des pensées hostiles envers les homosexuels". Un chiffre qui monte à 50% pour les jeunes joueurs évoluant en centre de formations. L'étude note que, chez les amateurs, ce chiffre descend à 8%. Cette étude a été menée dans 13 clubs de L1, L2 et National. 363 joueurs dont 121 pros ont répondu à diverses questions sur les discriminations dont certaines portaient sur l'homosexualité rapporte l'AFP.

Des différenciations

Ce résultat est tout même à prendre avec précaution. En effet, les joueurs feraient une différentiation entre leur sentiment général envers l'homosexualité et le fait de jouer avec un équipier gay. Anthony Mette, psychologue sportif, explique : "Une majorité de joueurs serait ouverte à l'idée de jouer avec un partenaire gay, dans la mesure où celui-ci est avant tout perçu comme un joueur professionnel, un membre de l'équipe, avant d'être un homosexuel".

Un sujet toujours tabou

Alors que Jason Collins est devenu le premier joueur de NBA à faire son coming out et que le mariage pour tous vient d'être officiellement adopté en France, l'homosexualité reste toujours tabou dans le milieu du foot. A l'heure actuelle seul le suédois Anton Hysen est ouvertement homosexuel et toujours actif dans le milieu professionnel. En février, Robbie Rogers avait pris sa retraite à 25 ans avant d'annoncer qu'il était gay. Bref, il y a encore des progrès à faire.

A lire également : David Beckham taillé par Joey Barton / Top 5 des joueurs du PSG qui font fantasmer les femmes mariées / Luis Suarez serial mordeur