Erasmus : le Royaume-Uni quitte le programme européen
Erasmus : le Royaume-Uni quitte le programme européen
Les études au Royaume-Uni avec le programme Erasmus, c'est fini ! Dans le cadre du Brexit, le Premier ministre Boris Johnson a décidé d'abandonner le programme européen d'échanges universitaires à compter de 2021. Les étudiants français et d'autres nationalités ne pourront donc plus s'y rendre dans le cadre de leurs études... à moins de payer très cher en frais de scolarité.

Étudier tout en voyageant à l'étranger, des milliers d'européens le font chaque année en toute simplicité grâce au programme Erasmus. Lancé en 1987, il aurait déjà séduit plus de 9 millions d'étudiants depuis son lancement. Destination prisée par les étudiants d'Europe, le Royaume-Uni qui accueillerait actuellement 150 000 jeunes va bientôt fermer ses frontières et rompre avec ce programme d'échange.

Goodbye forever

Ce jeudi 24 décembre, le Premier ministre britannique Boris Johnson annonçait avoir (enfin) trouvé un accord post-Brexit avec l'Union Européenne. Mais ce n'est pas une bonne nouvelle pour tous ceux qui souhaitaient étudier au Royaume-Uni via le programme Erasmus l'an prochain ou dans les années à venir : le pays ne fera plus partie du programme d'échanges. Pourquoi ? Car il coûterait trop cher selon Boris Johnson. Un accord n'a pas pu être trouvé concernant les coûts du programme et le Royaume-Uni a donc décidé de se retirer. Une décision qui pénalise à la fois les étudiants européens mais aussi les étudiants britanniques.

Étudier en Angleterre sera toujours possible mais ce sera beaucoup plus difficile puisque les étudiants ne bénéficieront plus des aides et des démarches simplifiées. De plus, ils devront payer les frais de scolarité qui sont beaucoup plus élevés outre-Manche qu'en France (ils dépendent de la filière choisie, du niveau et de l'université avec une moyenne de 10 000 euros par an pour l'Angleterre et le Pays de Galles).

Le Royaume-Uni va lancer son propre programme d'échange

Face à la fin d'Erasmus, Boris Johnson a cependant annoncé que le Royaume-Uni allait lancer son propre programme d'échanges qui s'appellera "programme Alan Turing" en hommage au mathématicien du même nom. Le Premier ministre a promis qu'il permettra aux étudiants britanniques d'étudier dans les meilleures universités partout dans le monde et plus uniquement sur le sol européen.