En 2020, la représentation LGBTQ+ dans les séries américaines est en baisse
En 2020, la représentation LGBTQ+ dans les séries américaines est en baisse
La saison 2020/2021 des séries américaines n'a pas été la meilleure en terme de représentation de la communauté LGBTQ+. L'association GLAAD vient de dévoiler son rapport annuel dans lequel elle a analysé les séries de networks, du câble et des plateformes avec une conclusion commune : le nombre de personnages LGBTQ+ a baissé.

On peut toujours mieux faire en terme de représentation que ce soit au cinéma ou à la télévision. La Gay & Lesbian Alliance Against Defamation (GLAAD) milite depuis des années aux Etats-Unis pour que les médias mettent en avant les histoires de personnages LGBTQ+ et, chaque année, elle publie plusieurs rapports ayant pour but d'observer l'industrie du cinéma et de la télévision. Cette semaine, c'est "Where Are We on TV" (où en sommes-nous à la télévision en français), une étude sur les séries de la télévision mais aussi du câble et des plateformes qui a été publié.

9.1% des personnages sont des personnages LGBTQ

Selon ce rapport, la représentation LGBTQ+ a baissé durant la saison 2020-2021 (l'étude prend en compte toute les séries de primetime diffusées entre le 1er juin 2020 et le 31 mai 2021, en prenant en compte les annonces de casting pour les séries encore non diffusées). Cette année, 9.1% des personnages de séries sont issus de la communauté LGBT. Un chiffre qui était de 10.2% l'an dernier et qui représente une chute non observée depuis la saison 2013-2014. Dans les séries de networks, sur les 773 personnages réguliers, 70 sont donc des personnages LGTQ. S'ajoutent à cela 31 personnages récurrents soit 101 personnages LGBTQ en tout. Pour les plateformes (Amazon Prime Video, Hulu et Netflix), on recense 141 personnages LGBTQ.

Alors, pourquoi une telle chute ? Selon Sarah Kate Ellis, Présidente de l'association, la pandémie de Covid-19 n'aurait pas aidé les choses puisque les tournages ont été interrompus, repoussés et que les chaînes ont moins commandé de séries originales face à la crise.

40% sont des hommes gays

Concernant les personnages des séries de networks, 40% sont des hommes gays (36% sur les plateformes), 34% des lesbiennes (28% pour les plateformes), 18% sont bisexuelles (31% sur les plateformes), 6% des femmes trans. Seuls 4 personnages sont des hommes trans. Les plateformes, elles, mettent plus de personnages trans en avant avec 29 personnages dont 15 femmes trans et 12 hommes trans dont 26 sont joués ou doublés par des acteurs transgenres. L'étude met cependant en avant qu'un seul personnage asexué est recensé dans l'étude, son identité n'ayant pas été dévoilé puisque la série n'est pas encore diffusée. L'an dernier, il y avait un seul personnage asexué : Todd, le personnage doublé par Aaron Paul dans Bojack Horseman.

4 producteurs leaders de la représentation

Le rapport montre aussi un point intéressant : 4 producteurs sont leaders en terme de représentation puisque 1 personnage LGBTQ sur 5 apparait dans leurs séries. Il s'agit de Shonda Rhimes (Grey's Anatomy, How to Get Away with Murder, La Chronique des Bridgerton), Greg Berlanti (le Arrowverse, Riverdale), Lena Waithe (The Chi) et Ryan Murphy (Pose, Hollywood).

Le rapport dévoile aussi que 46% des personnages réguliers de séries de networks sont des personnes de couleurs, une baisse d'1% comparé à l'an dernier qui avait été une année record. Autre donnée de l'étude ? Seul 3,5% des personnages de séries sont handicapés soit 27 personnages.

Vous pouvez retrouver le rapport complet (en anglais) sur le site de la GLAAD.