Par Aubéry Mallet Journaliste Séries, cinéma, télé
Aubéry Mallet est journaliste spécialisée séries. Fan du petit écran, elle a tout vu (ou presque) de Game of Thrones à Pretty Little Liars, de La Chronique des Bridgerton à Stranger Things en passant par Gossip Girl ou Friends.
C'est un nouveau rebondissement inattendu dans l'affaire Maddie McCann : en 2007, la petite fille de 3 ans disparaissait lors de vacances au Portugal avec sa famille. Depuis, la fillette est introuvable. 15 ans après et alors que la police avait annoncé la fin prochaine des investigations, un suspect a été mis en examen en Allemagne.

Certaines affaires judiciaires restent des mystères, même des années et des années après les faits. En France, on peut par exemple citer l'affaire du petit Grégory, retrouvé mort en octobre 1984 et dont le meurtrier n'a jamais été arrêté ou bien l'affaire Dupont de Ligonnès. En Angleterre, c'est l'histoire de la petite Madeleine McCann, surnommée Maddie, qui a ému. Netflix avait même consacré un documentaire à cette sombre histoire.

Le 3 mai 2007, la petite fille de 3 ans disparaissait alors qu'elle était couchée dans son lit dans un appartement à Praia da Luz, au Portugal. En vacances avec ses parents et des amis de la famille, la petite fille et ses deux petites soeurs avaient été laissées sans surveillance dans l'appartement loué pour l'occasion et situé au rez-de-chaussée, alors que ses parents et leurs amis dinaient dans un restaurant situé à moins de 100 mètres. En 15 ans, de nombreuses théories ont été étudiées : la police a d'abord cru à la mort de la petite fille et les parents ont été suspectés. Mais l'affaire vient de prendre une toute autre tournure.

Un suspect mis en examen dans l'affaire Maddie, ce que l'on sait

Ce jeudi 21 avril 2022, presque 15 ans après les faits, la police a annoncé la mise en examen d'un suspect en Allemagne. Il s'agit de Christian B., 45 ans, qui a vécu entre 1995 et 2007 dans la région où la petite Maddie a disparu. Actuellement en prison en Allemagne pour viol et suspecté d'autres agressions sexuelles, l'homme décrit comme un criminel sexuel aurait aussi commis des vols dans des hôtels et appartements de vacances par le passé. La police portugaise pense qu'il aurait enlevé puis tué la petite fille.

Ce n'est pas la première fois que le nom de Christian B. est évoqué dans l'affaire. Les autorités ont fait un lien entre l'homme et la disparition de la petite fille dès 2013 et son nom a de nouveau été cité en 2020. C'est cependant la toute première fois que la police nomme un suspect dans cette affaire. Une chose qui pourrait être liée à la prescription de l'affaire : au Portugal, la prescription pour les crimes relevant d'une peine de prison de 10 ans et plus est fixée à 15 ans, et cette durée sera atteinte le 3 mai prochain. Pour le moment, l'homme a démenti être lié à cette affaire.