La bande-annonce du docu Grégory sur Netflix. Affaire Grégory : une nouvelle expertise révèle qui serait le corbeau qui aurait revendiqué le meurtre de l'enfant
Nouveau rebondissement dans l'affaire du petit Grégory. Une nouvelle expertise aurait été ajoutée à l'enquête. Il s'agit d'un rapport de stylométrie, réalisé par des experts suisses, qui aurait comparé les 24 lettres du corbeau avec les écritures de plusieurs personnes du dossier. Selon ce nouveau document, ce serait Jacqueline Jacob, la grand-tante de l'enfant, qui aurait écrit la lettre de revendication du meurtre. Et il y aurait au moins 5 corbeaux à avoir écrit à la famille Villemin.

Jacqueline Jacob, la grand-tante, serait le corbeau qui a envoyé la lettre de revendication

Après un nouveau rebondissement dans l'affaire Grégory, l'enquête avait été relancée en décembre 2020. Le dossier judiciaire avait inspiré Netflix, qui avait dévoilé un documentaire sur l'affaire, sobrement appelé Grégory. Pour rappel, Grégory Villemin, le fils de Christine et Jean-Marie Villemin, avait été retrouvé mort le 16 octobre 1984 sur les rives de la Vologne, dans les Vosges. L'enfant de 4 ans avait été tué par une personne qui se faisait appeler le corbeau et avait revendiqué le meurtre dans une de ses lettres aux parents du petit Grégory.

Et il y a encore du nouveau, plus de 35 ans après les faits. 20 minutes a révélé que "les magistrats chargés de l'enquête ont reçu, en mars, le rapport d'expertise stylométrique censé faire la lumière sur l'identité du ou des corbeaux ayant pourri la vie de la famille Villemin". C'est quoi la stylométrie ? Cela permet de décrire les propriétés stylistiques d'un texte en se basant notamment sur le vocabulaire, la grammaire, la ponctuation ou encore les espacements entre les lettres. Ce rapport avait été demandé en 2017 à une entreprise suisse.

Thierry Pocquet du Haut-Jussé, le procureur général, a confirmé au même média que "cette expertise vient d'être versée au dossier d'instruction". Ce document de 178 pages, réalisé par des experts suisses, dévoile la possible identité du corbeau : Jacqueline Jacob, la grand-tante de Grégory. Elle aurait "un style hautement similaire" à celui du corbeau.

Cette nouvelle expertise explique effectivement qu'il y a une "forte probabilité" pour que ce soit Jacqueline Jacob qui a écrit la lettre du corbeau qui a revendiqué le meurtre. La lettre de revendication du crime était adressée au père du petit Grégory et disait alors : "J'espère que tu mourras de chagrin le chef. Ce n'est pas l'argent qui pourra te redonner ton fils. Voilà ma vengeance. Pauvre con".

Pour rappel, elle avait été mise en examen avec son mari en juin 2017 pour "enlèvement et séquestration suivie de mort", avant que ce soit annulé en mai 2018 pour des raisons de procédure.

Il y aurait au moins 5 corbeaux, le meurtre aurait donc été réalisé en "équipe"

Pour ce nouveau rapport, les experts suisses en stylométrie ont comparé les 24 lettres du corbeau avec les écritures de plusieurs personnes de l'affaire : Bernard Laroche (l'oncle de Grégory), Christine Jacquot (la nourrice de Grégory) et Marcel et Jacqueline Jacob (le grand-oncle et la grand-tante de Grégory). Thierry Pocquet du Haut-Jussé a précisé que "parmi les 24 lettres anonymes figurent les 3 lettres de menaces reçues avant le crime par la famille Villemin et la lettre de revendication reçue par les parents le lendemain" du meurtre.

Et en plus de Jacqueline Jacob qui aurait écrit la lettre de revendication du crime et "au moins" 7 des 24 lettres, il y aurait au moins 5 corbeaux qui auraient écrit les lettres adressées aux Villemin. Donc la théorie que l'assassinat de l'enfant ait été fait en "équipe" serait privilégiée.

L'avocat de Jacqueline Jacob et l'avocat des parents Villemin réagissent

Suite à cette nouvelle information sur l'affaire, Frédéric Berna, l'avocat de Jacqueline Jacob, a vivement réagi. "Les précédents rapports en graphologie ont proposé des conclusions totalement différentes. Si on veut opposer les charlataneries, on peut le faire mais cela ne va pas nous approcher de la vérité" a-t-il déclaré comme l'a rapporté 20 minutes, "Je n'ai pas accès à ce rapport. Mais si on a effectivement comparé les lettres du corbeau avec une pauvre carte postale d'une quinzaine de mots, c'est encore plus de la foutaise que ce que je pensais !".

François Saint-Pierre, l'avocat de Christine et Jean-Marie Villemin, les parents de Grégory, a aussi avoué : "Nous avons pris connaissance de ce rapport en stylométrie qui est technique et complexe à appréhender. Nous sommes donc très prudents sur l'analyse qui doit en être faite et les conclusions à en tirer".

Thierry Pocquet du Haut-Jussé a de son côté précisé que l'enquête continue. "Le président de la chambre de l'instruction poursuit les auditions" a-t-il confié au journal. Et "une source proche du dossier" a souligné que "le syndrome de la Vologne tient toujours. Ce n'est que mutisme et entre-soi...".