Denis Brogniart défend District Z face aux violentes critiques : "On n'a pas à rougir"
Denis Brogniart défend District Z face aux violentes critiques : "On n'a pas à rougir"
Le lancement de District Z sur TF1 a énormément fait réagir sur les réseaux sociaux. Beaucoup d'internautes ont violemment critiqué l'émission, produite par Arthur et présentée par Denis Brogniart, à cause de ses ressemblances avec Fort Boyard. Des plaintes ont même été déposées. L'animateur de Koh Lanta réagit à son tour aux messages négatifs.

District Z n'est pas une émission si "unique" que ça si l'on en croit certains internautes... Lors du premier numéro, avec Denitsa Ikonomova, Cartman, Michaël Youn, Arnaud Ducret et Vincent Desagnat, le 11 décembre 2020 sur TF1, des Twittos ont donné leur avis de manière assez cash. Ils ont notamment accusé le show de zombies, présenté par Denis Brogniart, de copier Fort Boyard : ils ont évoqué plusieurs ressemblances, de manière pas vraiment tendre.

"Ce ne sont pas les messages sur Twitter qui nous feront vaciller"

Interrogé sur les violentes critiques sur District Z par Télé Loisirs, l'animateur de Koh Lanta n'a pas hésité à défendre l'émission : "Moi ce qui m'importe, ce n'est pas les réactions sur les réseaux sociaux mais ce qu'on me dit dans la rue. Et puis les chiffres d'audiences sont incroyables (...) Je suis fier que l'on puisse apporter à l'animation une création française. Alors oui, on peut critiquer. Et j'accepte que certains n'aient pas aimé."

Denis Brogniart a ensuite confié : "Nous ne sommes qu'à la première saison, tout est perfectible, on peut s'améliorer. Mais on n'a pas à rougir. Et même si l'audience baisse pour la deuxième soirée, c'est normal car il n'y aura plus l'effet curiosité. Nous sommes raccords avec ce que nous voulons pour ce programme : un programme familial dont les enfants sont les leaders. Et s'ils nous font des critiques, pas de problème, c'est bien à leur âge ! Mais ce ne sont pas les messages sur Twitter qui nous feront vaciller."

"Une série de plaintes" à l'étude

Arthur et son équipe de production, eux, sont allés encore plus loin en demandant "une analyse poussée des interactions sur Twitter, pendant la diffusion de Disctrit Z". Une analyse qui a mis en lumière 400 faux comptes Twitter, certains "sans abonné ni abonnement" et d'autres "spécialement créés pour imposer un avis négatif" : "Une série de plaintes est à l'étude pour diffusion de fausses informations ou usurpation d'identité", a rapporté Le Parisien.

District Z
District Z : une saison 2 en préparation malgré la mise en demeure de Fort Boyard ?
District Z : Héloïse Martin traumatisée par le jeu ? "On avance avec la peur au ventre"
District Z copiée sur Fort Boyard ? ALP menace Arthur d'avoir recours à la justice
District Z : Camille Combal blessé sur le tournage, il raconte cette anecdote pas vue à la télé
voir toutes les news de District Z Découvrir plus d'articles