Le conflit qui oppose la Corée du Nord et ses (nombreux) ennemis continue de prendre de l'ampleur. Alors que le pays dirigé par Kim Jong-un a déclaré la guerre à la Corée du Sud, il vient également de s'en prendre aux Etats-Unis en menaçant Washington de frappes nucléaires imminentes. Angoisse.

Les tensions sont loin de s'apaiser entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Depuis que Pyongyang a rompu le dialogue avec Séoul et a même déclaré la guerre à ses voisins, le pays enchaîne menace sur menace. C'est aujourd'hui une nouvelle fois les Etats-Unis qui sont visés.

L'armée nord-coréenne prête

C'est à travers un communiqué de presse très sérieux que les dirigeants de l'armée de Corée du Nord ont mis une nouvelle fois en garde les Etats-Unis ce mercredi 3 avril d'une attaque imminente. Selon ce communiqué, l'armée aurait reçu l'autorisation de lancer une attaque et prévient : "Le moment d'explosion arrive vite. Les Etats-Unis feraient mieux de réfléchir sur la grave situation actuelle" indiquant qu'une guerre pourrait éclater "aujourd'hui ou demain".

Un missile vers les USA

Au lendemain de ces déclarations inquiétantes, la Corée du Sud a fait savoir que son ennemi avait bel et bien déplacé un de ses missiles vers la côte Est, en direction des Etats-Unis. Selon le Ministère de la Défense, ce missile n'aurait cependant pas la capacité d'atteindre le territoire américain.

Des menaces réelles ?

Après avoir réalisé un premier essai nucléaire en décembre suivi de deux autres essais dont le dernier date de février, la Corée du Nord semble prête au combat. Mais les spécialistes sont toujours sceptiques sur la possibilité d'une attaque sur les Etats-Unis.

Ce qui est certain, c'est que Pyongyang pourrait s'attaquer la base américaine de Guam ainsi qu'à Hawaï. Le Pentagone a d'ores-et-déjà annoncé que cette nouvelle menace coréenne représentait un "clair danger" et a envoyé un système de missile sur l'île de Guam.