Les frais de contraception sont 100% gratuits pour les moins de 15 ans dès ce vendredi 28 août 2020
Les frais de contraception sont 100% gratuits pour les moins de 15 ans dès ce vendredi 28 août 2020
Les ados françaises de moins de 15 ans ne payeront plus leur contraception à partir de ce vendredi 28 août 2020. Le décret supprimant les frais de contraception a en effet été publié. Les 15-17 ans ayant déjà la gratuité des contraceptifs, l'ensemble des mineures (moins de 18 ans) ont donc désormais accès à la contraception entièrement gratuitement.

Les moins de 15 ans ne payeront plus pour la contraception

Alors que la journée de la contraception a lieu chaque année le 26 septembre, bonne nouvelle : les frais de contraception vont devenir 100% gratuits pour les ados moins de 15 ans. C'est ce qu'a annoncé un décret publié ce jeudi 27 août 2020 sur le Journal Officiel. Il y est écrit que "la participation des assurées mineures aux frais relatifs à l'acquisition de contraceptifs" est supprimée. Cette nouvelle mesure, inscrite dans le budget de la Sécu pour 2020, entre en vigueur ce vendredi 28 août 2020.

Dès demain, vous pourrez donc aller chercher votre pilule contraceptive sans la payer, même si vous êtes âgée de moins de 15 ans. C'est l'Assurance Maladie qui prendra entièrement en charge votre contraception. Plus besoin donc du "ticket modérateur" que les mineures françaises devaient présenter pour les dispositifs contraceptifs, mais aussi pour les médicaments, les consultations de médecins ou de sages-femmes et les examens biologiques.

Pour rappel, les mineures de 15-17 ans ont déjà la contraception gratuite depuis 2013 en France. Ce qui signifie que, maintenant, toutes les jeunes filles de moins de 18 ans pourront désormais bénéficier de la pilule gratuitement, lycéennes et collégiennes. Pour les personnes majeures en revanche, la gratuité n'est pas encore évoquée, la sécurité sociale continuera de rembourser la pilule, les implants, les stérilets et les diaphragmes à 65% du prix d'achat.

Une mesure pour réduire les IVG

Comme le rappelle le communiqué de l'AFP, le gouvernement français a décidé d'étendre la contraception gratuite aux filles de moins de 15 ans pour éviter que celles-ci ne prennent la pilule du lendemain (la contraception d'urgence), voire qu'elles aient recours à l'IVG (l'interruption volontaire de grossesse), à la place d'un contraceptif, comme cela arrivait encore par manque de moyens financiers.

Fin 2019, l'avant-projet de loi sur la gratuité de la contraception pour les moins de 15 ans précisait que "chaque année, près de 1 000 jeunes filles de 12 à 14 ans sont enceintes en France" et que "parmi ces grossesses, 770 se concluent par une IVG".

Et depuis 2013, date de gratuité pour les 15-17 ans, le taux de recours à l'IVG a nettement baissé : il est passé de 9,5 à 6 pour 1 000 (entre 2012 et 2018).

News
essentielles
sur le
même thème