4 photos
Voir le diapo
Ariel Castro, le suspect des enlèvements et de la séquestration de trois jeunes Américaines à Cleveland dans l'Ohio, pourrait également être poursuivi pour meurtres pour avoir interrompu des grossesses. Il risque la peine de mort. Dans une lettre datant de 2004, retrouvée par la police à son domicile, il se qualifiait lui-même comme un "prédateur sexuel".

L'histoire rocambolesque a fait la Une de tous les médias. Dix ans après leur disparition, Amanda Berry, Gina DeJesus et Michele Knight sont retrouvées dans la maison du voisin de leur sauveur, Charles Ramsey. Leur bourreau présumé, Ariel Castro, inculpé pour séquestration et viol, comparaissait jeudi matin au tribunal de la ville. Le procureur en a profité pour indiquer qu'il chercherait à "requérir des accusations passibles de la peine de mort".

Peine de mort ?

Inculpé pour viol et séquestration, Ariel Castro, chauffeur de bus de 52 ans au chômage, pourrait écoper de la peine capitale. Le procureur Timothy McGinty a indiqué jeudi matin qu'il essaierait d'obtenir l'inculpation pour meurtre avec circonstances aggravantes. Il accuse le bourreau présumé de meurtre en ayant interrompu plusieurs grossesses de Michele Knight à coup de coups de pieds dans le ventre. S'il était reconnu coupable de ce nouveau chef d'accusation, il risquerait la peine capitale.

"Je suis un prédateur sexuel"

Selon les médias locaux, dans une lettre datant de 2004, retrouvée à son domicile, Ariel Castro se confie sur son état mental. "Je suis un prédateur sexuel. J'ai besoin d'aide" écrit-il avant de faire directement référence à ses victimes : "Elles sont ici contre leur volonté parce qu'elles ont commis l'erreur de monter dans la voiture d'un total étranger." "Je ne sais pas pourquoi j'en cherche une autre, j'en ai déjà deux".

Un passé violent

Son passé risque également de peser lourd dans la balance. En 2005, son ex-femme, décédée l'an dernier, avait déjà porté plainte contre lui, l'accusant d'avoir "souvent enlevé" leurs deux filles et de les avoir "empêché d'être avec leur mère". Elle avait déjà eu le nez brisé, des côtes cassées ainsi que les épaules luxées. Selon CNN, sa fille Emily Castro est actuellement en prison pour avoir essayé d'égorger son bébé de 11 mois. Elle souffrirait de déficiance mentale selon ses avocats.

Dans l'actu aussi : François Fillon : candidat aux élections présidentielles de 2017 ? / YouTube : les chaînes payantes lancées officiellement, Ka-Ching !