La Chine frappée par l'addiction au jeu vidéo
La Chine frappée par l'addiction au jeu vidéo
L'histoire qui suit est étonnante voire terrifiante. Un chinois du nom de Li Meng, tellement accro aux jeux en ligne, aurait passé la quasi-totalité de ces six dernières années cloîtré dans un cybercafé. Bien qu'il s'agisse d'un cas isolé, l'histoire choque l'Empire du Milieu qui chercherait par tous les moyens à contenir l'addiction impressionnante des jeunes chinois.

Le jeu vidéo est une passion qui peut prendre parfois des proportions inquiétantes, au point que beaucoup d'américains pensent que les loisirs vidéo-ludiques sont plus dangereux que les armes à feu. Certaines actualités apportent parfois de l'eau à leur moulin à l'image de deux chinois un peu dérangés qui ont braqué un taxi afin de financer leurs parties en ligne. Et c'est une nouvelle fois dans l'Empire du Milieu que le jeu vidéo défraie la chronique.

Une résidence particulière

Selon le Beijing Times, Li Meng, un habitant de Changchun (nord de la Chine) accro aux jeux en ligne, aurait ainsi passé la quasi-totalité de ces six dernières années enfermé dans un cybercafé. Interrogé par le quotidien asiatique, le patron de l'établissement a expliqué que le jeune homme quittait très rarement son PC, mis à part pour aller chercher à manger ou prendre sa douche. Il jouerait essentiellement la nuit et dormirait sur place la journée, sans créer le moindre problème, ou presque.

Un problème chinois

L'histoire inquiète le gouvernement chinois qui y voit une nouvelle preuve de l'addiction terrible des jeunes chinois au jeu vidéo. Outre l'interdiction des consoles en Chine, les autorités ont également été obligées d'ouvrir des camps spéciaux pour enrayer cette dépendance. La sortie de GTA 5 dans quelques mois ne devrait pas arranger les affaires du gouvernement chinois.

News
essentielles
sur le
même thème