Bienvenue chez les Huang inspirée d'une histoire vraie ? Oui, mais le vrai Eddie Huang la déteste
Bienvenue chez les Huang inspirée d'une histoire vraie ? Oui, mais le vrai Eddie Huang la déteste
Vous adorez Bienvenue chez les Huang (Fresh off the Boat), la nouvelle comédie de M6 ? Ce n'est pas le cas du vrai Eddie Huang qui a inspiré cette série. Au contraire, ce dernier la déteste et la considère comme un véritable "mensonge" qui réécrit la réalité.

Une série adaptée d'une histoire vraie...

Le saviez-vous ? La série Bienvenue chez les Huang, actuellement diffusée sur M6, est inspirée d'une histoire vraie. Oui, le jeune Eddie Huang qui se prend pour un rappeur à l'écran existe réellement et cette comédie est adaptée du livre "Fresh off the Boat" qui retrace ses mémoires et notamment ses jeunes années entre Washington et Orlando, et les difficultés pour une famille asiatique de se faire une place aux USA.

Néanmoins, si l'autobiographie de Eddie Huang - qui est désormais un restaurateur et animateur télé, a connu un joli succès et a eu le droit à de nombreux louanges, la série ne reflète en rien le ton provocateur de son histoire et ses révélations à la fois drôles et particulièrement piquantes. Au contraire, Bienvenue chez les Huang est une version édulcorée et quasiment fictive de sa propre vie, ce qui ne lui fait pas du tout plaisir.

... mais qui n'a rien à voir avec la réalité

Ainsi, à l'occasion d'un passionnant édito publié dans le New York Magazine, Eddie Huang n'a pas hésité à balancer sur les coulisses de la série et sur la façon dont les têtes pensantes de la chaîne ABC ont tenté de white-washer au maximum ses aventures familiales afin de faire plaisir à un public blanc, quitte à réécrire la réalité.

"Je ne comprenais pas comment la télévision fonctionnait. J'ai commencé à regretter d'avoir vendu les droits de mon livre" a-t-il notamment déclaré, avant de préciser, "Ce livre possède une narration très spécifique sur des moments très spécifiques de ma vie. (...) La chaîne a préféré avoir une approche plus universelle, ambiguë, mielleuse". Une surprise ? Pas vraiment. Il l'a ensuite confessé, un producteur aurait même été jusqu'à lui avouer que les téléspectateurs n'étaient pas prêts pour son livre et qu'il fallait voir en cette série un pont entre les deux.

Une série "white-washée" pour faire plaisir aux blancs

De fait, selon lui, "cette série est un mensonge" et elle ne le concerne pas et n'a rien à voir avec la communauté asiatique aux USA. Et quand Eddie Huang n'est pas content, il ne mâche pas ses mots, "La chaîne n'est pas prête pour un tel pari. (...) L'Amérique n'a aucune de nos références. La seule solution qu'ils avaient pour pouvoir mentionner quelques histoires du livre était à l'aide d'un cheval de Troie en nourrissant ces stéréotypes pathogènes qui semblent nous définir auprès de ces cyclopes d'Américains".

Ainsi, si vous trouvez cette famille plutôt sympa, sachez que ces personnages n'ont malheureusement rien à voir avec la réalité, "Randall (Louis) a été castré, Constance (Jessica) a été exotisée et le jeune Eddie a été urbanisé afin que les téléspectateurs se sentent bien".

Pour faire simple, Eddie Huang considère Bienvenue chez les Huang comme "une série à la yellowface inversée avec des histoires de blancs jouées par des personnes asiatiques", écrite par une créative pas du tout concernée par les problèmes vécus par lui et sa famille. Tandis que c'est Nahnatchka Khan (Don't Trust the B---- in Apartment 23) qui a été choisie pour donner vie à cette comédie, Eddie Huang s'est en effet toujours montré révolté par ce choix : "Comment se fait-il qu'il n'y a pas de personnes chinoises ou taïwanaises capables d'écrire ça. Je suis sûr qu'il doit bien y avoir un Coréen vénère à Hollywood qui a grandi en mangeant du Spam et qui a vu son père frapper sa mère au visage."

Bref, si vous vous demandiez pourquoi la voix-off avait disparu entre la saison 1 et la saison 2, c'est tout simplement parce que le vrai Eddie Huang - qui s'en occupait, a décidé de claquer la porte et renier la comédie.

News
essentielles
sur le
même thème