Bac 2020 : une classe entière recalée, la directrice saisit le rectorat
Bac 2020 : une classe entière recalée, la directrice saisit le rectorat
Mais que s'est-il passé ? Alors qu'elles s'attendaient toutes à avoir le bac avec mention au vu de leurs bons résultats au cours de l'année scolaire et du contrôle continu, 10 lycéennes de l'école des métiers professionnels de Saint-Christol-lès-Alès, dans le Gard, ont eu la mauvaise surprise de voir qu'aucune d'entre elles n'avait été admise... La directrice a saisi le rectorat.

2020 aura été une année particulière pour tous ceux qui passaient le bac. En raison de la crise sanitaire du coronavirus et du confinement, les épreuves finales du concours ont été annulées et remplacées par le contrôle continu. A cela s'ajoute le fait que les moyennes ont été arrondies au point supérieur et que les jurys ont fait preuve de bienveillance. Résultat : 91,5% des élèves ont obtenu le bac dès le premier tour. Un record !

Une classe entière n'a pas eu le bac professionnel esthétique

Si de nombreux candidats ont eu une bonne surprise en découvrant les résultats, ce n'est pourtant pas le cas d'une classe entière de l'école des métiers professionnels de Saint-Christol-lès-Alès, dans le Gard, qui a eu la mauvaise surprise de voir que personne n'avait été admis. Cela concerne 10 lycéennes inscrites en baccalauréat professionnel esthétique et qui avaient pourtant de bonnes notes tout au long de l'année et espéraient même une mention.

Mais que s'est-il passé ? "L'hypothèse avancée par l'école serait que le rectorat n'aurait pas reçu les documents nécessaires concernant le contrôle continu de la classe", explique Elza Le Saint, la mère d'une élève et représentante du collectif de parents d'élèves, dans un courrier adressé au ministre de l'Éducation nationale.

Le rectorat saisi par la directrice de l'école

La directrice de l'école, Céline Ringot, a saisi le rectorat, qui lui a répondu négativement : "Le jury de délivrance du baccalauréat a considéré les éléments de dossier présentés par l'école des métiers professionnels cévenole irrecevables d'un point de vue pédagogique, les évaluations fournies ne correspondant pas aux compétences visées du diplôme.", peut-on lire dans Midi Libre.

Bien décidée à ne pas laisser passer, la directrice a contesté la décision et intenté un nouveau recours. Elle met en avant la réussite de ses élèves au diplôme, les années précédentes. Les lycéennes à qui on a proposé de passer les épreuves de septembre ont, quant à elles, contacté un avocat.

News
essentielles
sur le
même thème