Vincent Peillon planche sur un grand plan antitriche pour le Bac 2013
Vincent Peillon planche sur un grand plan antitriche pour le Bac 2013
Plus que quelques semaines avant le début des épreuves du baccalauréat 2013. Alors que les élèves de terminale continuent de plancher pour les dernières révisions avant la philo ou les maths, on se creuse aussi les méninges du côté du ministère de l'Education nationale. Le but ? Préparer des mesures anti-triches.

Fini les épreuves du bac postées à l'avance sur le net ? Alors que la session 2011 a été entachée de plusieurs affaires de tricheries avec la fuite des sujets de mathématiques et d'anglais, Vincent Peillon, le ministre de l'Education, veut mettre un frein aux tricheries. Son ministère réfléchit actuellement à de nouvelles mesures.

Détection des smartphones

Déjà expérimenté l'an dernier, le système de détections des smarphones devrait être généralisé pour le Bac 2013. Il empêchera ainsi les élèves fraudeurs de consulter les corrigés des exercices sur Internet pendant l'épreuve. Le détecteur pourra ainsi signaler la présence d'un téléphone allumé dans le centre d'examen. A noter que le téléphone portable fait partie des moyens les plus utilisés par les tricheurs puisque l'an dernier, 166 élèves (sur 419 tricheries) avaient eu recours à leur smartphones.

Protection des sujets

Deuxième soucis pour le ministère de l'Education : la protection des sujets avant leur arrivée sur le bureau du futur bachelier. Il y a deux ans, plusieurs exercices avaient ainsi fuité sur Internet, chose qui devrait être plus difficile cette année. En effet, la sécurité sera plus importante dans les locaux archivant les sujets. Les personnes étant en contact avec les sujets devront également suivre une charte déontologique.

Plus de sanctions

Troisième point important : les sanctions. En 2012, elles étaient en augmentation avec 71% de fraudes pénalisées. En plus de l'interdiction de se représenter au bac pendant 5 ans, le ministère pourrait également interdire l'inscription à l'Université. Enfin, chaque sanction devrait à présent être notée dans le livret scolaire. Bref, une seule solution pour réussir le bac 2013 : travailler.

A lire également : #DicoManifPourTous : le hashtag qui se moque des anti-mariage gay / La cigarette électronique bientôt interdite dans les lieux publics ?