Zubeidat Tsarnaev, la mère des deux frères impliqués dans les attentats de Boston, est soupçonnée de terrorisme
Zubeidat Tsarnaev, la mère des deux frères impliqués dans les attentats de Boston, est soupçonnée de terrorisme
Zubeidat Tsarnaev, la mère des deux suspects des attentats de Boston, était suspectée de terrorisme bien avant que ses fils ne posent des bombes près de la ligne d'arrivée du marathon. Les autorités russes l'avaient mis sur écoute en 2011.

La mère des deux frères Tsarnaev, les jeunes Tchétchénes impliqués dans les attentats de Boston, qui ont fait trois morts et des centaines de blessés, était surveillée de près par la Russie depuis plusieurs années. Elle et son fils aîné Tamerlan, abattu par des policiers lors de la traque, faisaient même partie d'une liste noire de terroristes.

La famille Tsarnaev sur écoute depuis 2011

L'enquête du FBI sur les frères Tsarnaev suit son cours. Les révélations ne cessent de s'enchaîner. Il y a quelques jours, on apprenait que Tamerlan et Djokhar envisageaient de commettre d'autres attentats à New-York après ceux de Boston. La chaîne américaine CNN révèle aujourd'hui que Zubeidat, la mère des deux frères, convaincue de leur innocence, avait été placée sur écoute téléphonique par les autorités russes, bien avant que ses fils ne posent des bombes à Boston. Dans une conversation enregistrée en 2011, elle aurait évoqué le jihad (qui signifie autant guerre sainte que foi musulmane) en termes vagues.

Zubeidat Tsarnaev, une extrémiste religieuse ?

Avec qui parlait-elle ? Si un responsable américain a refusé de donner l'identité de son interlocuteur, la chaîne CBS affirme qu'il s'agit de son fils Tamerlan, qui pourrait bien ne pas avoir d'obsèques musulmanes à Boston. Les autorités russes auraient alors décidé de placer les noms de Zubeidat et Tamerlan Tsarnaev sur une liste noire de terroristes faisant l'objet d'une surveillance. Elles avaient par ailleurs prévénu les Américains de cette liste mais aucun autre élément ne permettait d'établir de preuves tangibles. De son côté Djokhar, le plus jeune des frères, longtemps hospitalisé à cause d'une vilaine blessure à la gorge, vient d'être transféré en prison.