2 photos
Voir le diapo
La mort de Sidney Lumet laisse New-York orpheline de l’un de ses plus fidèles représentants au cinéma. En dignes successeurs, Woody Allen et Martin Scorsese ont tenu à lui rendre un vibrant hommage, tout comme Al Pacino, acteur fétiche du réalisateur. Les différents hommages à Sidney

La mort de Sidney Lumet laisse New-York orpheline de l’un de ses plus fidèles représentants au cinéma. En dignes successeurs, Woody Allen et Martin Scorsese ont tenu à lui rendre un vibrant hommage, tout comme Al Pacino, acteur fétiche du réalisateur. Les différents hommages à Sidney Lumet sur Purefans News by Adobuzz.


Crédit : Abaca

Si Hollywood est en deuil après la mort de Sidney Lumet, la "Grosse Pomme" l’est peut-être encore plus. Le réalisateur était en effet un adorateur de New-York, bien qu’il soit né à Philadelphie.

Pourtant, c’est bel et bien la Big Apple que Sidney Lumet aimait tant mettre en avant dans ses œuvres, même si certains de ses films les plus réussis ne lui étaient pas consacrés comme le rappelle Woody Allen : "Il était définitivement la quintessence du réalisateur new-yorkais, même si ironiquement, son meilleur film, The Hill, a été tourné ailleurs. Je suis perpétuellement ébahi de constater combien ses films sont géniaux et combien certains acteurs ou actrices ont fourni leur meilleur travail sous sa direction. Connaissant Sidney, il aura encore plus d'énergie après sa mort que beaucoup de vivants."

Martin Scorsese évoque quant à lui un tournant dans le cinéma : "La mort de Sidney Lumet marque vraiment la fin d'une époque. Il a commencé au théâtre comme acteur, a travaillé pendant l'âge d'or de la télévision en direct, et lorsqu'il a fait ses débuts de réalisateur en 1957 avec Douze hommes en colère, il était déjà un vétéran. Il avait un don unique avec les acteurs, une vision inhabituelle et dynamique de la narration, et un sens puissant de l'environnement. J'admire tellement certains de ses films - ses adaptations de Williams, Miller, Chekhov et O'Neill, sa version exquise du Meurtre de l'Orient Express, The Verdict - mais il était un réalisateur new-yorkais de coeur et notre vision de cette ville a été sublimée et dépeinte par des classiques comme Serpico, Dog Day Afternoon et surtout, le fantastique Prince of the City. C'est difficile d'imaginer qu'il n'y aura plus jamais d'oeuvres de Sidney Lumet. Une excellente raison de prendre bien soin de celles qu'il a laissées."

Ses compères réalisateurs ne sont pas les seuls à pleurer sa mort. Al Pacino, qu’il a dirigé dans Serpico et Dog Day Afternoon, a également rendu un hommage au grand réalisateur qu’il était : "On se souviendra bien sûr de Sidney Lumet pour ses films. Il laisse un extraordinaire héritage mais surtout, pour ses proches, il restera l'être humain le plus civilisé et l'homme le plus gentil que j'aie jamais rencontré. C'est une grande perte."

Sidney Lumet est mort d’un cancer à l’âge de 86 ans. Il laisse derrière lui quelques chefs d’œuvres comme Douze Hommes en colère, Point limite, Le Prêteur sur gages, The Offence, Un après-midi de chien, Serpico, Network, main basse sur la TV, Le Prince de New York, Le Verdict, À bout de course, Affaire de famille ou encore 7h58 ce samedi-là.

Oscar d'honneur en 2005 et Golden Globe du Meilleur réalisateur pour Network, main basse sur la TV en 1977, Sidney Lumet a dirigé les plus grands acteurs comme Sean Connery, Marlon Brando, Al Pacino, Paul Newman, Sharon Stone ou bien encore Dustin Hoffman.
 

Al Pacino
Scarface : un nouvel extrait et une scène coupée en attendant le Blu-Ray le 6 septembre
Scarface : en Blu-Ray le 6 septembre 2011 (VIDEO)
Al Pacino et Barry Levinson réunis pour l'adaptation de The Humbling
Mort de Sidney Lumet ... sa filmographie pour les nuls (VIDEOS)
voir toutes les news de Al Pacino Découvrir plus d'articles