Suite à la rencontre entre Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, et des influenceurs comme EnjoyPhoenix, les étudiants ont lancé le hashtag #etudiantspasinfluenceurs sur Twitter, le gouvernement a réagi
Suite à la rencontre entre Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, et des influenceurs comme EnjoyPhoenix, les étudiants ont lancé le hashtag #etudiantspasinfluenceurs sur Twitter, le gouvernement a réagi
Depuis l'émission #SansFiltre entre Gabriel Attal et des influenceurs comme EnjoyPhoenix, de nombreux twittos sont en colère. Ils ne comprennent pas pourquoi le porte-parole du gouvernement a invité des stars de YouTube et des réseaux pour parler de la crise étudiante, au lieu de faire appel à des étudiants vraiment en galère. Une remarque déjà soulevée par EnjoyPhoenix. Enervés, de nombreux internautes ont placé le hashtag #etudiantspasinfluenceurs en TT sur Twitter. Face aux critiques, l'entourage de Gabriel Attal a réagi.

Les (vrais) étudiants ne se reconnaissent pas, ils mettent le hashtag #etudiantspasinfluenceurs en TT

Après le président de la République Emmanuel Macron qui lançait un défi à McFly et Carlito sur une vidéo de gestes barrières, c'est Gabriel Attal qui avait invité des influenceurs à l'Elysée. C'était à l'occasion de la première de l'émission #SansFiltre, sur Twitch et YouTube, le mercredi 24 février 2021. Un streaming vidéo qui se fera une fois par mois pour débriefer le Conseil des ministres avec des invités. Une rencontre entre le porte-parole du gouvernement et EnjoyPhoenix, Fabian CR, Elise Goldfarb, Julia Layani et Malek Délégué lors de laquelle de nombreux jeunes étudiants ne se sont pas sentis représentés.

Sur Twitter, beaucoup ont regretté l'absence de vrais étudiants et ces deniers ont avoué ne pas se sentir représentés, eux qui avaient déjà lancé le hashtag #étudiantsfantômes. Pour eux, inviter des influenceurs qui sont pour la plupart déscolarisés et gagnent (très) bien leur vie, c'est être déconnecté de la réalité.

Parce que les étudiants souffrent depuis le début de la pandémie de coronavirus. Avec les universités fermées, les cours à distance les ont isolés, ils se sentent seuls, peuvent tomber dans le décrochage scolaire ou pire, avoir des pensées suicidaires. Sans compter l'arrêt de nombreux jobs étudiants qui les ont plongés dans la précarité étudiante, qui était déjà existante. De nombreux twittos ont alors lancé le hashtag #etudiantspasinfluenceurs, qui était en TT sur Twitter ce samedi 27 février 2021.

Pendant le streaming vidéo sur Twitch et YouTube, même EnjoyPhoenix avait remis en question le format de l'émission #SansFiltre et le choix des invités. "Ce serait bien que la prochaine fois, il y ait un jeune journaliste, un jeune, ou au moins quelqu'un qui est étudiant pour aborder ces questions" avait-elle expliqué à Gabriel Attal. La star de YouTube avait ainsi rappelé qu'elle n'était ni étudiante, ni journaliste politique, mais avait accepté de venir pour que le gouvernement réponde aux interrogations de ses abonnés : "Je viens juste poser les questions que ma communauté aimerait mettre en avant".

L'entourage de Gabriel Attal a réagi aux critiques

Suite à cette vague de mécontentement sur Twitter, l'entourage de Gabriel Attal a réagi comme l'a fait savoir Le Parisien. "L'émission #SansFiltre vise à permettre à des jeunes d'interpeller le Gouvernement en faisant remonter des questions de leur communauté" et le format de l'émission devrait "continuer de s'adapter et de se construire à mesure des différentes éditions".

Contacté par Le HuffPost, l'entourage du porte-parole du gouvernement a aussi précisé : "Il n'a jamais été question que les jeunes invités 'représentent' qui que ce soit" et l'émission "n'a absolument pas vocation à rassembler uniquement des influenceurs". En plus, "il n'est pas du tout exclu qu'une édition soit consacrée aux étudiants et dans ce cas, des étudiants y participeront évidemment".

Le Parisien a aussi indiqué que que les prochaines éditions devraient traiter de "l'écologie", ou encore de "la lutte contre les discriminations".

Twitter
#ADayOffTwitch : des streamers boycottent Twitch pour lutter contre le harcèlement et la haine
Une influenceuse harcelée par un homme déjà condamné, elle raconte son cauchemar
Twitter : un tweet de la police sur les nudes et le revenge porn choque, la police s'excuse
#etudiantspasinfluenceurs : le gouvernement répond aux jeunes qui ne se sentent pas représentés
voir toutes les news de Twitter Découvrir plus d'articles