Depuis que le tribunal de commerce de Paris a rejeté les offres de reprise de l'enseigne, la liquidation judiciaire de Virgin Megastore semble de plus en plus inévitable. En réponse à cette décision, les salariés ont décidé d'occuper la boutique des Champs-Élysées, comme cela a été le cas dans la nuit de mardi à mercredi, et ce afin d'exprimer leur indignation.

En redressement judiciaire depuis le 14 janvier dernier, Virgin Megastore était soumis depuis à une période d'observation de quatre mois par le tribunal de commerce. Ce laps de temps, l'enseigne devait l'utiliser à bon escient pour trouver un repreneur. Deux dossiers avaient été retenus : l'une par le spécialiste des loisirs créatifs Cultura et l'autre par Vivarte qui possède notamment des enseignes de prêt-à-porter.

Une menace inévitable

Ces deux offres n'ont malheureusement pas convaincu les syndicats, ni le tribunal de commerce de Paris qui les a finalement rejetées ce lundi 10 juin. La liquidation judiciaire du groupe semble donc désormais inévitable. Les conditions dans lesquelles elle se déroulera, fera d'ailleurs l'objet d'une audience le 17 juin prochain. Pour les salariés, il s'agit d'une décision inacceptable.

Le Virgin des Champs-Elysées occupé

Et à l'image du déstockage massif de l'enseigne, ils ont exprimé leur mécontentement. Ils ont ainsi occupé les locaux de la boutique des Champs-Elysées, dans la nuit de mardi à mercredi. Les étalages ont été décorés pour l'occasion de vestes rouges du groupe et de pancartes sur lesquelles figuraient différents messages d'indignation à l'attention du groupe Lagardère, ancien propriétaire et actionnaire minoritaire de Virgin.

A lire aussi : Virgin : les hôtesses protestent contre leur uniforme trop sexy