Valérie Trierweiler fait l'objet d'une nouvelle plainte pour "recel de détournement de fonds". Elle est accusée d'occuper des locaux à l'Elysée et d'employer du personnel payé par l'argent public. Le plaignant, un certain Xavier Kemlin, héritier du groupe Casino, lui reproche de ne détenir aucune autorité légale, vu qu'elle n'est ni mariée, ni pacsée avec François Hollande.

Alors que Valérie Trierweiler vient à peine de rentrer de Chine, où la "braguette ouverte" de François Hollande a fait le buzz, elle doit faire face à une plainte pour "recel de détournement de fonds" déposée par un certain Xavier Kemlin, héritier du groupe Casino.

Deuxième plainte

Xavier Kemlin avait déjà déposé une plainte contre la première-dame, rejetée par le parquet de Paris. Il persiste et signe avec une seconde pour "recel de détournement de fonds". Selon lui, la compagne de François Hollande, pas très aimée des Français, bénéficierait de personnels pour des fonctions "pas clairement définies" payés par l'argent public.

Une histoire de mariage ou de pacs

Interrogé par RTL, l'héritier du groupe Casino, justifie sa plainte loufoque par un "souci de transparence totale" à l'heure où les ministres ont l'obligation de dévoiler leur patrimoine. Le plus étrange est qu'il base son raisonnement sur le fait que la concurrente de Ségolène Royal "n'a aucun lien juridique avec la nation", car elle n'est ni pacsée, ni mariée avec le Président. Voilà qui ne devrait pas arranger les affaires de François Hollande, en berne dans les sondages.

Valérie Trierweiler
Brahim Zaibat renommé ZEBDA par Valérie Trierweiler : "ça m'a fait rire"
Youporn : Valérie Trierweiler, future ambassadrice du site pornographique ?
Brahim Zaibat revient sur sa danse "buzz" avec Valérie Trierweiler
Valérie Trierweiler : elle devra verser 5 000 euros aux auteurs de La Frondeuse
voir toutes les news de Valérie Trierweiler Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème