Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Attendu au cinéma en juin 2023, The Flash va-t-il réellement sortir sur nos écrans ? Rien n'est moins sûr. Suite aux nombreuses polémiques d'Ezra Miller (Barry Allen), Warner Bros - qui a déjà annulé Batgirl, réfléchirait à différents scénarios vis-à-vis de l'avenir du film.

Le film The Flash menacé ?

Après l'annulation de la sortie du film Batgirl sur HBO Max, The Flash - attendu au cinéma en 2023, est-il menacé ? C'est la question actuellement posée sur toutes les lèvres aux USA. Si le film porté par Ezra Miller n'est pas jugé décevant qualitativement par WB/DC, à l'inverse du projet réalisé par Bilall Fallah et Adil El Arbi, il pose aujourd'hui un véritable problème moral.

En cause ? Depuis plusieurs mois maintenant, Ezra Miller - qui serait sujet à des soucis psychologiques, enchaîne les polémiques. Après avoir été accusé de violences lors d'un séjour à Hawaii et été soupçonné de kidnapping, iel vient d'être inculpé pour cambriolage dans la ville de Stamford, dans l'État du Vermont (USA) pour des faits qui remonteraient au mois de mai.

Les trois scénarios envisagés par Warner Bros

Un comportement qui inquiète logiquement les dirigeants de Warner Bros, car à l'encontre des valeurs véhiculées par le studio. Aussi, bien que la sortie du film The Flash ne soit pas prévue avant le 21 juin 2023, plusieurs options seraient en réflexion dans les bureaux afin de gérer au mieux cette situation et éviter la moindre shitstorm. D'après le Hollywood Reporter, trois scénarios seraient par ailleurs déjà sur la table aujourd'hui.

Premier scénario : la star de 29 ans, qui serait accompagnée de sa mère et de retour au domicile familial, accepte enfin l'aide d'un professionnel. Dans ce cas, et après un temps adapté, une interview serait organisée avec un grand média durant laquelle Ezra Miller expliquerait son comportement passé et s'excuserait. Iel participerait à une promo limitée, mais le film sortirait bien au cinéma.

Deuxième scénario : dans le cas où Ezra Miller n'accepterait pas d'aide médicale, le film sortirait tout de même dans les salles mais la vedette du film serait tout simplement privée de promo pour éviter les badbuzz ET n'apparaîtrait dans aucune publicité et opération marketing. Surtout, iel serait recasté pour de potentiels nouveaux projets. Le nom de Dylan O'Brien (Le Labyrinthe) est déjà cité.

Troisième scénario : en cas d'évolution négative de la situation d'Ezra Miller, le studio déciderait alors de tuer le film. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il serait en effet impossible de retourner toutes les scènes d'Ezra avec un autre acteur car son personnage, Barry Allen, serait omniprésent dans le film et la star jouerait plusieurs versions de Barry. Cela ruinerait donc Warner.

Une annulation (quasi) impossible ?

A ce jour, ces trois options semblent être étudiées sérieusement par Warner. Malgré tout, le troisième scénario - bien que probable, n'a pour le moment que très peu de chance d'être validé. En cause ? Contrairement à Batgirl qui possédait un petit budget car destiné à HBO Max, The Flash a déjà coûté plus de 200 millions de dollars, ce qui serait compliqué à effacer des tablettes.

Surtout, alors même qu'Ezra Miller était déjà au centre de diverses polémiques au printemps dernier, Warner y a validé et financé des reshoots afin de continuer à améliorer le film, dont les premières projections tests se sont révélées satisfaisantes. Et à cette occasion, l'interprète de Barry n'aurait posé aucun problème sur le tournage, ce qui aurait soulagé tout le monde.

De quoi comprendre que WB et DC croient encore beaucoup en ce film et qu'ils ne sont pas vraiment prêts à le lâcher.