The Circle France : des candidats plus stratèges et moins bon esprit que dans les autres versions ?
C'est l'une des craintes que les fans de The Circle avaient en apprenant qu'une version française allait être dévoilée sur Netflix : celle que les candidats soient plus stratèges, moins bon esprit et plus dans le clash que dans les versions britannique, américaine et brésilienne. Alors que la saison de The Circle Game est sortie ce 9 avril 2020, est-ce réellement le cas ? Attention, cet article contient des spoilers concernant les 4 premiers épisodes.

Série de télé-réalité britannique diffusée en septembre 2018 sur Channel 4, The Circle a, dès 2020, été déclinée dans différents pays. Après les Etats-Unis et le Brésil, Netflix a dévoilé ce jeudi 9 avril 2020 The Circle Game, une version française. De quoi réjouir les fans qui émettaient néanmoins quelques craintes. Le casting sera-t-il aussi bon ? L'esprit du jeu sera-t-il aussi bienveillant ? Alors que l'on est habitué aux émissions de télé-réalité qui fonctionnent principalement sur le principe des clashs (Les Marseillais, Les Anges, etc.), ceux-ci vont-ils là aussi empiéter sur la bonne humeur et l'aspect positif prônés par le jeu ? Après avoir vu les 4 premiers épisodes, le constat est malheureusement sans appel : nos craintes sont fondées et ce, dès les premiers épisodes.

De la stratégie et encore de la stratégie

Alors que certains candidats ont créé de réelles affinités, à l'instar de Joey et Shubham dans la version américaine, la majorité des candidats français ne semblent pas dans l'optique de se faire des amis. Au contraire, ils semblent prêts à tout pour gagner : Rudy, Lou et Inès assument et n'hésitent d'ailleurs pas à le dire lors d'un jeu "d'accord/pas d'accord". En revanche, Cédric, qui est peut-être le plus stratège, préfère ne pas l'afficher. Encore une stratégie. D'ailleurs, on remarque que, quand ils se parlent, ce n'est bien souvent pas pour apprendre à se connaître mais pour élaborer des stratégies. Dès la première réunion des influenceurs, on ne peut que constater le contraste entre Cédric, prêt à éliminer ceux qu'il considère dangereux, et Elea, qui veut rester honnête et jouer en fonction de ses affinités. Alors qu'il est proche d'Inès, il est prêt à l'éliminer dès le début (alors qu'elle est persuadée qu'il la sauvera).

Si Elea semble être l'une des seules à jouer par affinités plutôt que par stratégie, Cédric n'a aucun scrupule à retourner Gary et Inès contre elle en leur faisant croire que Lou est allée la voir et que c'est elle la candidate stratège dont il faut se méfier. Quand Gary lui demande si Lou parlait de lui, Cédric n'hésite même pas à mentir au lieu de jouer la carte de l'honnêteté, contrairement à Joey dans la version américaine...

Des candidats moins bon esprit et moins fair play ?

Mais l'exemple le plus représentatif de ce changement de mentalité reste l'élimination de Lou Baudry, dès le deuxième épisode. Très en colère d'avoir été bloquée du jeu, la mannequin professionnelle et influenceuse entend bien régler ses comptes avec Cédric. Là où dans les autres versions, ils restaient très fair play, Lou se montre très rancunière et sa rencontre avec Cédric vire au clash. Non seulement, elle refuse de faire un câlin à Cédric en le rencontrant mais elle l'insulte même de "connard". Un comportement qui contraste énormément avec ceux des candidats américains et brésiliens... Dans la version US par exemple, Miranda n'en veut pas du tout à Joey de l'avoir éliminée alors qu'ils étaient très proches. Ils sont même restés en contact après le tournage du jeu ! De même, personne n'en a voulu à Seaburn de s'être fait passer pour Rebecca, même pas Shubham qui clamait pourtant avoir horreur des catfishs et des mensonges...

Heureusement, certains candidats français font exception à la règle. On parlait d'Eléa au-dessus, qui entend bien rester honnête et fidèle à elle-même tout au long du jeu, mais on pense également à Romain ou encore à Maxime qui tient à respecter ses principes face à une Inès bien décidée à éliminer Elea... De plus, les mamies viennent ajouter un peu de légèreté à la compétition : elles restent loin de toutes les stratégies et, lorsqu'elles se font éliminer durant l'épisode 4, restent bonnes perdantes et contentes d'avoir pu participer. Espérons que la suite de la série aille dans ce sens malgré leur absence... Allez, on croit à une alliance positive à la Joey/Shubham/Sammie !

Netflix
The Haunting of Bly Manor : la vidéo qui révèle tous les fantômes cachés de la série
Luke Bracey : zoom sur l'acteur d'Holidate, le nouveau film de Noël de Netflix
Le Jeu de la dame : une saison 2 pour la série ? Anya Taylor-Joy répond
Narcos Mexico : une saison 3 commandée par Netflix, un départ en vue ?
voir toutes les news de Netflix Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème