Wolfenstein The Old Blood est disponible depuis le 5 mai 2015
Wolfenstein The Old Blood est disponible depuis le 5 mai 2015
Découvrez notre test de Wolfenstein : The Old Blood, jeu de tir à la première personne disponible sur PS4, Xbox One et PC depuis le 5 mai 2015.

Avant l'ordre, le sang doit couler

Malgré ses petits défauts, Wolfenstein : The New Order a créé la surprise il y a un an avec un gameplay old-school et une direction artistique soignée. Une réussite qui a motivé les développeurs de MachineGames de bosser sur cette préquelle intitulée Wolfenstein : The Old Blood. L'occasion pour les joueurs d'incarner de nouveau B. J. Blazkowicz et surtout de visiter un endroit familier : le château de Wolfenstein. En effet, l'objectif de ce volet est d'infilter le QG nazi pour retrouver des documents décrivant la position du Boucher, l'antagoniste de The New Order.

Se déroulant durant l'année 1946, le scénario de ce Wolfenstein prend toujours place dans un univers parallèle où le IIIè Reich ne s'est pas fait corriger par la Résistance. Un peu moins étoffée que l'histoire de The New Order, l'intrigue de The Old Blood se révèle néanmoins haletante grâce à son lot de rebondissements et ses éléments anachroniques et fantastiques. Ainsi, en plus des méchas armés jusqu'aux dents, l'aventure nous invite aussi à exterminer des nazis revenus d'entre les morts. Dommage que le titre se boucle en une dizaine d'heures, ce qui assez peu.

Wolfenstein The Old Blood est disponible depuis le 5 mai 2015
Wolfenstein The Old Blood est disponible depuis le 5 mai 2015

C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs FPS

Du côté du gameplay, c'est du tout bon ! On retrouve ainsi les mécaniques des FPS traditionnels, déjà utilisées dans The New Order. Ici, donc, pas de pouvoirs à la Bioshock ou encore de drones télécommandés à la Call of Duty : Advanced Warfare. Vous n'avez que vos mains et votre arsenal composé de grosses pétoires de la Seconde Guerre Mondiale, pour survivre. Exit également le halo de sang des jeux de tir récents. Dans The Old Blood, la vie et l'armure sont symbolisées par des pourcentages sur lesquels il est nécessaire de garder constamment un oeil et à alimenter à l'aide des innombrables objets de soin disséminés dans les niveaux (comme les munitions).

En termes de stratégie, Wolfenstein : The Old Blood propose deux types d'approche. L'action pure et dure : on fonce dans le tas tout en prenant soin de se couvrir derrière des éléments du décor. Puis l'infiltration qui consiste à éliminer sournoisement les unités susceptibles d'appeler des renforts avant de faire le ménage (ou même de progresser dans le niveau sans faire couler le sang). Bien sûr, certains passages nécessitent obligatoirement de faire parler la poudre histoire d'apporter un peu challenge. Mais dans l'ensemble, les séquences de jeu manquent de diversité, malgré des scènes bien trouvées comme une traversée d'un village zombie à bord d'un mécha.

A noter qu'il est préférable d'opter pour la difficulté la plus élevée dès le départ pour être sûr de profiter pleinement de l'IA sadique du jeu - quoi de temps en temps à la ramasse.

Wolfenstein The Old Blood est disponible depuis le 5 mai 2015
Wolfenstein The Old Blood est disponible depuis le 5 mai 2015

Une direction artistique identique

Pour ce qui est de la direction artistique, techniquement, on ne dénote pas d'évolution majeure par rapport à The New Order. Les graphismes de Wolfenstein : The Old Blood restent ainsi identiques à ceux de son prédécesseur. Ceci n'enlève en rien cela dit à la modélisation soignée des décors et des ennemis - à défaut d'être diversifiée - ni à la bande-son qui rythment à la perfection la progression, que l'action soit corsée ou l'atmosphère oppressante. Pour faire clair, ne vous attendez pas à une claque même si le titre offre quelques moments de grâce (l'arrivée au château de Wolfenstein via le téléphérique au début du jeu en fait notamment partie).

Verdict : A moins de 20€, Wolfenstein : The Old Blood est un titre au bon rapport qualité-prix. L'action est tendue, le scénario paranormal bien mené et la DA propre. Le seul reproche que l'on peut faire à cette préquelle, c'est sa durée de vie, d'à peine 10h. C'est malgré tout avec plaisir que l'on incarne de nouveau l'agent Blazkoviz, surtout après le dénouement du précédent volet. Ce standalone donnera d'ailleurs peut-être à certains l'envie de se (re)plonger dans The New Order.

La note de PureBreak : 16/20

Nos autres tests :
- Test Assassin's Creed Chronicles - China : bienvenue dans l'Empire du Milieu !
- Test de Bloodborne sur PS4 : jusqu'à ce que la mort nous sépare !
- Test Inazuma Eleven Go Chrono Stone Tonnerre / Brasier : Retour vers le Foot-ur !
-
Test de Mario Party 10 sur Wii U : bienvenue à l'académie des Bowser !

PS4
Jeel : son Match ou Next 100% Japon pour la sortie de Ghost of Tsushima
PS4 : Sony offre des jeux gratuitement en plein confinement
The Last of Us Part II a enfin une date de sortie et forcément, les fans sont déjà au taquet
Marvel's Avengers : Square Enix dévoile son jeu vidéo, les fans se chamaillent sur les graphismes
voir toutes les news de PS4 Découvrir plus d'articles