Mario Party 10 est disponible depuis le 20 mars 2015 sur Wii U
Mario Party 10 est disponible depuis le 20 mars 2015 sur Wii U
Découvrez notre test de Mario Party 10, disponible sur Wii U depuis le 20 mars 2015. L'ambiance du nouveau party-game de Nintendo est-elle bel et bien à la fête ? Réponse.

Après une incursion sur 3DS (Mario Party : Island Tour), le party-game de Nintendo débarque sur Wii U avec Mario Party 10. Un volet qui s'articule autour de nouveaux mini-jeux, plateaux et surtout trois modes de jeu, du plus classique au plus exclusif.

C'est "Party" pour le show

On retrouve le mode "Mario Party" au sein duquel les joueurs avancent en groupe (comme dans Mario Party 9) sur des plateaux à cases. Dans ce dernier, la victoire revient à celui qui termine la partie avec le plus d'étoiles. Des astres qu'on récupère en affrontant ses amis lors de mini-jeux (qui s'activent à la fin de chaque tour ou via des cases), soit en atteignant des zones bonus. Mais cette tâche n'est pas si simple. Car si les dés spéciaux sont de retour pour faciliter la progression, les cases pièges (échange d'étoiles, recul de cases...) sont aussi là pour la compliquer.

Et pour ne rien arranger les choses, Bowser fait également son entrée ! Une fois libéré (lorsque toutes les faces d'un dé sont sorties), il peut voler des étoiles lors de mini-jeux spéciaux activés via les cases affichant son joli minois. Une nouveauté qui apporte un peu de fraîcheur à ce mode assez classique mais qui reste d'une efficacité redoutable. Cette réussite s'explique par les très nombreux mini-jeux proposés (environ 70) - auxquels s'ajoutent les niveaux "boss" plus tendus - tous fun et originaux. On est d'ailleurs toujours étonné de ce renouvellement après dix volets !

Mario Party 10
Mario Party 10

Bowser mène la danse

Pour revenir sur Bowser, celui-ci a désormais droit à un mode à son nom. Le principe : une équipe de 4 joueurs doit récupérer une super étoile cachée en bout de plateau tandis qu'un cinquième larron, dans la peau du gros reptile et équipé du GamePad, doit les rattraper et leur faire perdre des vies (qu'il est possible de récupérer sur certaines cases bonus) lors de mini-jeux mettant en pratique les fonctionnalités de la tablette (micro, gyroscope, tactile...).

Sauf que Bowser n'a pas envie de jouer selon les vraies règles du jeu de plateau. Il peut ainsi relancer ses dés, poser des traquenards - comme dirait notre cher Passe-Partout - qui ralentissent la progression des autres joueurs ou encore dessiner des indications à l'écran pour mener Mario et son équipe à prendre des chemins truffés de cases piégées. C'est sans compter la présence de Bowser Jr. qui, à certains moments, peut redistribuer les vies comme bon lui semble.

Ces parties, qui reposent plus la chance que sur la dextérité (surtout pour celui qui incarne Bowser), sont aussi bien propices aux fous rires qu'aux pétages de plombs. Tant mieux car voir ses amis rager face à l'échec est toujours aussi jouissif. Dommage qu'on compte tout juste 10 mini-jeux et que seuls trois des six plateaux du mode "Mario Party" soient compatibles. Une ou deux parties suffisent donc pour faire le tour de ce qu'a à proposer le mode "Bowser Party".

Mario Party 10
Mario Party 10

Quand les Amiibo ont les jetons

Bonne nouvelle ! Big N a aussi réussi à placer ses Amiibo dans un mode qui leur est dédié. Dans le mode "Amiibo Party" découpé en dix manches, l'objectif est de récupérer des pièces (lors de mini-jeux ou via des cases) pour les échanger contre des étoiles qui apparaissent aléatoirement sur le plateau. Vous l'aurez compris, le joueur qui accumule le plus d'étoiles décroche sa place sur la première marche du podium. Jusque-là rien de bien dépaysant à première vue.

Oui mais voilà, au fur et à mesure des parties jouées, la figurine utilisée peut débloquer des jetons spéciaux qui, une fois équipés (un seul par Amiibo), donnent lieu à divers bonus (relance de dés, tuyaux piégés...) ou encore change l'apparence du plateau. L'intérêt est de multiplier les parties pour tous les collectionner. Le principe se révèle très addictif et surtout loin d'être anecdotique puisqu'il convient de bien choisir son jeton de départ pour partir avec un avantage.

Enfin, à ces trois modes s'ajoutent quelques petits à-côtés (tournoi de mini-jeux, défi des pièces...) qui étoffent le contenu déjà bien sympathique du jeu. On pourra éventuellement lui reprocher le nombre de plateaux principaux (5 max). Ce défaut est malgré tout balayé par leur modélisation unique, très détaillée et agréablement inspirée de l'univers graphique du plombier moustachu. La direction artistique de Mario Party 10 est d'ailleurs pour finir à l'image d'une production Nintendo c'est à dire propre, riche et colorée, tout comme sa BO enchanteresse.

Mario Party 10
Mario Party 10

Verdict : Mario Party 10 n'est peut-être pas le meilleur épisode de la saga, il n'en reste pas moins fun à jouer entre amis ! Les modes "Mario Party" et "Amiibo Party" forment un duo auquel il est difficile de résister, tant dans la construction que dans les mini-jeux proposés. On émet un peu plus de réserve pour le mode "Bowser Party". Car si incarner le cracheur de feu avec le GamePad est dépaysant, le nombre faible de mini-jeux associés nous laisse sur notre faim.

La note de PureBreak 16/20

Nos autres tests :
- Test de Resident Evil Revelations 2 : sans peur et sans reproche ?
- Test de Battlefield Hardline : doit-on le laisser nous passer les menottes ?
- Test de Hotline Miami 2 -­ Wrong Number : des pixels et des hommes !
- Test de Zombie Army Trilogy : l'armée des morts aussi effrayante sur Xbox One et PS4 ?

Wii U
Wii U, fin de partie ? Nintendo souhaiterait arrêter sa production
Test de Mario Tennis Ultra Smash sur Wii U : coupé, lifté... et décalé ?
Test de Skylanders Superchargers : les jouets-vidéo mettent-ils la gomme ?
Super Mario Maker : pour les 30 ans du plombier, à vous de fabriquer ses prochaines aventures !
voir toutes les news de Wii U Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment
News
essentielles
sur le
même thème