Far Cry 4 est sorti le 18 novembre 2014 sur Xbox One, PS4, Xbox 360, PS3 et PC
Far Cry 4 est sorti le 18 novembre 2014 sur Xbox One, PS4, Xbox 360, PS3 et PC
Découvrez notre test de Far Cry 4, le nouveau volet de la licence FPS d'Ubisoft, disponible sur Xbox One, PS4, Xbox 360, PS3 et PC depuis le 18 novembre 2014. Au programme de cet épisode : un monde inédit à visiter et un tyran encore plus barge à déloger. Est-ce que cela suffit pour se laisser tenter par cette nouvelle aventure ? Réponse.

Avec Far Cry 3, Ubisoft nous a prouvé que sa licence était encore capable de se renouveller. Grâce à du contenu varié, une réalisation soignée et surtout un grand méchant aussi barjo que charismatique, ce troisième volet mérite clairement sa place dans le panthéon des FPS incontournables. Avec Far Cry 4, les développeurs ne cachent pas vouloir réitérer ce succès... quitte à recycler légèrement la recette qui a fait la réussite de son prédécesseur.

Kyrat le coche ?

Côté scénario, les ressemblances avec Far Cry 3 ne sont cela dit pas très flagrantes de prime abord. On incarne Ajay Ghale, un américain chargé par sa mère de disperser ses cendres à Kyrat, une région aux portes de l'Himalaya et frappée par une terrible guerre civile. Mais à peine le temps de passer la frontière que notre héros se fait prendre à partie par Pagan Min, un tyran extravagant qui impose son courroux dans la zone. Heureusement, grâce à l'aide du Sentier d'Or - une faction rebelle fondée par votre père, vous parvenez à fuir ses quartiers. Votre mission ensuite, si vous l'acceptez : déloger Pagan Min de son trône et démanteler son réseau corrompu.

Et c'est là que les similitudes avec le précédent volet sautent aux yeux. On incarne toujours un américain déboussolé, chargé de libérer une région aussi luxuriante qu'hostile des griffes d'un fou allié. D'ailleurs, difficile de ne pas faire l'analogie entre Vaas - antagoniste de Far Cry 3 - et Pagan. Dans l'ensemble, l'intrigue reste aussi assez classique. On est bien plus marqué par la garde-robe flashy du despote que par ses motivations. Point appréciable cela dit, l'aventure s'articule toujours autour de choix, symbolisés par les conflits d'intérêts entre les deux leaders du Sentier d'Or qui cherchent la paix de deux façons différentes : à vous de décider lequel soutenir.

Far Cry 4 : Pagan Min, le grand méchant de ce nouveau volet
Far Cry 4 : Pagan Min, le grand méchant de ce nouveau volet

"Pagan Min" de rien

Côté gameplay, les joueurs de Far Cry 3 ne seront pas dépaysés puisque ce quatrième épisode en reprend les bases solides. Le but du jeu consiste donc toujours à faire reculer l'ennemi - l'armée de Pagan Min - pour permettre à ses nouveaux amis de retrouver leur liberté. Et pour cela, tous les moyens sont bons. Ainsi, outre les missions de la quête principale, les joueurs doivent également nettoyer les avants-poste - furtivement ou en entrant dans le tas - pour débloquer de nouvelles missions secondaires (libérations d'otages, assassinats...) et circuler plus facilement sur la carte. Un terrain de jeu qui se dévoile encore au gré des sabotages des tours radio.

Pas de quoi bousculer les habitudes de jeu. Heureusement, Far Cry 4 introduit quelques petites nouveautés innovantes. On pense notamment aux forteresses, des bases ennemies presque impénétrables qui mettront l'arsenal - mis à jour et très fleuri - des joueurs à rude épreuve. Le système de compétences a lui aussi été remanié. Ce dernier se concentre sur deux types de voie : la voie du tigre lié principalement aux compétences de combat ; et la voie de l'éléphant pour tout ce qui concerne les caractéristiques de son perso (santé, vitesse..). Simple et qui plus est loin d'être restrictif puisque son contenu se dévoile au final assez rapidement.

La chasse reste également omniprésente et addictive. Pour améliorer son arsenal et accéder à de nouvelles compétences, il est de nouveau nécessaire de récupérer différentes peaux de bêtes - certaines plus difficiles que d'autres à avoir - pour crafter des kits utiles à sa survie. Sans oublier la cueillette des plantes permettant de fabriquer des seringues aux effets divers (détecter plus facilement les animaux, boost de vitesse...). Cette facette constitue d'ailleurs l'une des forces de Far Cry 4 puisqu'il pousse à l'exploration de son monde ouvert qui abrite de nombreux lieux cachés où dénicher tout un tas d'objets à collectionner. De quoi assurer une solide durée de vie.

Far Cry 4 est sorti le 18 novembre 2014 sur Xbox One, PS4, Xbox 360, PS3 et PC
Far Cry 4 est sorti le 18 novembre 2014 sur Xbox One, PS4, Xbox 360, PS3 et PC

Jouer, c'est bien. Partager, c'est mieux.

Autre point fort de Far Cry 4, son mode coopératif. A tout moment, les joueurs peuvent rejoindre la partie d'autres mercenaires ou encore demander de l'aide à des amis. Parfait pour partir à l'assaut d'un avant-poste ou d'une forteresse lourdement protégée avec un avantage certain. Dommage que les missions de la campagne ne puissent être réalisées en coop et que les données sauvegardées lors de ses sessions en ligne non-hébergées ne concernent que l'argent, les armes et l'XP amassés. Certains y verront malgré tout une bonne raison de repartir à la conquête d'un QG ennemi déjà conquis, en adoptant pourquoi pas une stratégie différente.

Quid du multijoueur ? Comme dans Far Cry 3, ce dernier s'avère assez anecdotique et très classique dans sa construction. On retrouve des modes déjà vus et revus (Team Deathmatch, Capture The Flag...) sans grande innovation, hormis peut-être dans la configuration des deux camps. D'un côté, une équipe se glisse dans les bottes des membres du Sentier d'Or - dotés d'armes de poing ; de l'autre, les joueurs incarnent des indigènes équipés d'arc, capables d'invoquer des animaux sauvages (aigle, ours...) ou de se rendre partiellement invisibles en se mettant accroupi. Sympathique dans l'idée, mais très vite répétitif une fois en jeu.

Far Cry 4 est sorti le 18 novembre 2014 sur Xbox One, PS4, Xbox 360, PS3 et PC
Far Cry 4 est sorti le 18 novembre 2014 sur Xbox One, PS4, Xbox 360, PS3 et PC

Cry, baby, cry !

A ce contenu sympathique se calque une direction artistique sublime. Les panoramas himalayens de Far Cry 4 sont tout simplement renversants, grâce principalement à des graphismes et des animations détaillés. On regrette seulement que certains décors manquent de diversité, principalement dans la première moitié du jeu. Petit bémol aussi : à l'instar d'Assassin's Creed Unity, le titre n'a pas été épargné par quelques bugs techniques. L'expérience proposée n'en reste pas moins immersive grâce à un écosystème aussi gigantesque que vivant. Concernant la bande-son, les doublages sont crédibles et les musiques collent parfaitement à nos différents pélerinages hindouistes et bouddhistes à travers Kyrat.

Verdict : Sans être une copie à l'identique de son prédécesseur, Far Cry 4 s'inspire un peu trop de Far Cry 3 pour nous dépayser totalement. De là à ternir l'expérience de jeu ? Loin de là ! Le gameplay addictif du titre, sa réalisation artistique maîtrisée et son contenu très varié auront sûrement raison du sommeil de plus d'un joueur - surtout en solo ou en coop, le multijoueur étant de son côté quelque peu dispensable.

La note de PureBreak : 16/20

A lire aussi : Test de PES 2015 : FIFA a-t-il trouvé son nouveau maître ? / Test Call of Duty Advanced Warfare : un exosquelette dans le placard !

PS4
Jeel : son Match ou Next 100% Japon pour la sortie de Ghost of Tsushima
PS4 : Sony offre des jeux gratuitement en plein confinement
The Last of Us Part II a enfin une date de sortie et forcément, les fans sont déjà au taquet
Marvel's Avengers : Square Enix dévoile son jeu vidéo, les fans se chamaillent sur les graphismes
voir toutes les news de PS4 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème