L'heure est à la célébration dans les quartiers généraux de Spotify. La célèbre plate-forme de streaming de musique, concurrente direct de Deezer et bientôt peut-être de YouTube, a profité du festival SXSW pour annoncer qu'elle compte désormais plus de 6 millions d'abonnés payants. Une révolution pour l'industrie du di

L'heure est à la célébration dans les quartiers généraux de Spotify. La célèbre plate-forme de streaming de musique, concurrente direct de Deezer et bientôt peut-être de YouTube, a profité du festival SXSW pour annoncer qu'elle compte désormais plus de 6 millions d'abonnés payants. Une révolution pour l'industrie du disque.

Un vent de "sud-sud-est" positif
Le festival South by Southwest (SXSW) réserve chaque année son lot de surprises. Si la palme de l'annonce la plus improbable revient à Google avec ses chaussures qui parlent, celle des meilleurs résultats appartient désormais à Spotify. L'un des leaders du streaming musical a dévoilé ses derniers chiffres qui traduisent une tendance positive : de plus en plus d'internautes mélomanes sont prêts à débourser quelques euros pour écouter de la musique de façon illimitée.

Des chiffres prometteurs
Spotify a ainsi atteint les 6 millions d'abonnés payants en mars 2013, soit un million de plus qu'en décembre 2012. La société enregistre la croissance la plus rapide du web pour un service de streaming de musique. Au total, ce sont plus de 24 millions de personnes qui squattent le service.

Et ce nombre pourrait exploser au fur et à mesure que la firme s'implante dans de nouveaux pays, notamment d'Amérique du sud. Cette réussite donne d'ailleurs des idées à certaines entreprises, prêtes à investir dans le milieu pour bousculer les deux grands ténors que sont Spotify et Deezer.

Des concurrents de plus en plus nombreux
Parmi les nouveaux arrivants, on compte notamment Nokia Music+, un service d'écoute de musique qui permet d'apprécier ses titres préférés en illimité, pour seulement 4€ par mois. Google a lui aussi exprimé son désir d'entrer dans le monde du streaming musical, tout comme Twitter. Spotify devra donc sortir ses meilleurs arguments face à cette nouvelle concurrence qui se profile, quitte à revoir ses formules à la baisse.

News
essentielles
sur le
même thème