3 photos
Voir le diapo
Google ne sait définitivement plus quoi inventer pour révolutionner notre quotidien. Après les Google Glass, les lunettes intelligentes et connectées, le géant américain a étonné le festival technologique SXSW avec une paire de chaussures...qui parlent. Où quand Google invente le K2000 des baskets...

Google ne sait définitivement plus quoi inventer pour révolutionner notre quotidien. Après les Google Glass, les lunettes intelligentes et connectées, le géant américain a étonné le festival technologique SXSW avec des chaussures...qui parlent. Où quand Google invente le K2000 des baskets...

Qui me parle ?
Vous courrez seul quand soudain une voix vous interpelle : "Continue comme ça, tu es un champion !". Vous vous retournez. Personne. Vous regardez à droite et à gauche. Toujours rien. Puis vous baissez la tête et là vous vous rappelez que vous vous trouvez sur le parcours de jeu de Google au SXSW et que vous portez aux pieds leur dernier produit high-tech : des chaussures connectées et surtout douées de la parole.

La chaussure bavarde de Google
Dotée d'un capteur de pression, d'un accéléromètre, d'un gyroscope, d'un capteur bluetooth et d'un haut-parleur, la paire de baskets commente vos moindres faits et gestes à haute voix. Et le top dans tout cela, une fois associée à votre dernier Samsung Galaxy S4 par exemple, elle serait capable de publier sur Google+ les stats du dernier sprint que vous avez tapé pour ne pas rater votre train. Mais pourquoi donc parler au conditionnel ?

Un projet utopique
Malheureusement, selon The Verge, les baskets de Google n'auraient pas pour vocation d'être commercialisées mais plutôt de montrer ce qu'il est possible d'inventer avec la technologie actuelle. Ce n'est pas faute pourtant de s'inscrire dans le projet "Art, Copy & Code", dont le slogan est "La publicité réinventée".

Mais non, contrairement au Nexus 4 ou bien encore au Chromebook Pixel, ces chaussures qui causent ne verront jamais le jour dans les possibles Google Stores de la société américaine. On se voyait déjà tailler une bavette avec ses dernières Nike sur les raisons qui ont poussé les Adidas de Julie à tromper les Reebok de Pierre...

News
essentielles
sur le
même thème