Le porno pourrait bien vivre ses derniers instants sur la toile britannique. David Cameron, le Premier ministre du Royaume-Uni, annoncera ce lundi 22 juillet la mise en place de mesures restrictives visant à limiter, voire bloquer, l'accès des internautes anglais aux contenus pornographiques.

Une toile sans porno, les politiques en rêvent. Les dirigeants islandais envisagent notamment de bannir les sites pornographiques dans tout le pays. En mars dernier, une député européenne s'est aussi attirée les foudres des internautes avec un projet de loi similaire. David Cameron, le Premier ministre du Royaume-Uni, va également faire couler beaucoup d'encre avec l'annonce ce lundi 22 juillet de mesures du même acabit.

David Cameron contre le porno

D'ici la fin de l'année, un filtre anti-pornographie sera appliqué dans tous les foyers britanniques connectés au net. Ces derniers seront néanmoins contactés par leur fournisseur d'accès à internet pour savoir s'ils souhaitent le désactiver. En l'absence de réponse, cette protection sera activée par défaut, bloquant automatiquement l'accès aux contenus dits "olé olé". Interrogé par le Daily Mail, David Cameron a expliqué vouloir, à travers ces précautions, "nettoyer le web" et "protéger les enfants" de la pornographie "extrême".

Google et Bing rappelés à l'ordre

Le Premier ministre anglais a également appelé les moteurs de recherche à faire le tri dans leurs résultats. "J'ai donc un message très clair pour Google, Bing, Yahoo! et le reste. Vous avez un devoir d'agir sur cette question – un devoir moral." doit-il lancer dans son discours. Certaines sociétés présentes sur le web n'ont pas attendu que les politiques les secouent pour s'attaquer à la pornographie. C'est le cas par exemple d'Apple qui a récemment procédé à un grand nettoyage de printemps sur l'App Store.

A lire aussi : Google Glass : le porno finalement banni des lunettes connectées

News
essentielles
sur le
même thème