Certains réalisateurs de films classés X se voyaient déjà chausser les lunettes connectées de Google pour nous proposer des productions sensationnelles. De même, des développeurs pensaient déjà y intégrer des fonctions pour le moins salaces. C'était sans compter la politique stricte de la firme américaine qui pourrait bien bannir tout contenu torride de ses Google Glass.

Le futur, ce n'est pas dans 20, 30 ou 40 ans, mais bien maintenant. En atteste l'arrivée dans les prochains moins d'un appareil digne de la science-fiction : les Google Glass. Les lunettes connectées du géant américain se sont d'ailleurs déjà illustrées dans plusieurs vidéos promotionnelles présentant ses fonctionnalités révolutionnaires. Tellement avant-gardiste que l'industrie du porno envisage déjà de les utiliser.

La chasse au porno

Cette utilisation pourrait cependant être de courte durée puisque, comme Apple chassant la nudité de ses services, Google ne veut pas que ses lunettes soient affiliées à une activité perverse. Pour preuve, en marge du développement de premières applications "olé olé" et créées spécialement pour les Google Glass, la firme américaine a déclaré que tout contenu pornographique sera automatiquement supprimé du Google Play.

Des nouvelles règles à respecter

Sa politique stricte a d'ailleurs déjà fait une victime : Tits & Glass, une application qui permettait de regarder des vidéos spécialement étudiées pour les lunettes connectées. Par ailleurs, Google a profité de ce premier "strike" pour modifier les règles de développement concernant le contenu sexuellement explicite. "Nous n'acceptons pas de logiciels qui contiennent de la nudité, ou encore des images à caractère sexuel." peut-on notamment y lire désormais. Cela a le mérite d'être clair.

News
essentielles
sur le
même thème