Ce mercredi 22 janvier sort dans les salles obscures Prêt à tout, une comédie dont la tête d'affiche n'est autre que Max Boublil. Habitué aux rôles de comique, l'acteur et humoriste s'essaye cette fois-ci à un nouveau registre : celui du romantique au coeur tendre mais maladroit. Pari réussi ?

Quand il ne monte pas sur scène ou ne chante pas des musiques délirantes, Max Boublil peaufine sa carrière au cinéma. Ainsi, moins d'un an après Les Gamins, dans lequel il a donné la réplique à Alain Chabat, l'humoriste revient dans les salles obscures avec une nouvelle comédie, cette fois-ci romantique : Prêt à tout. Ce titre résume d'ailleurs plutôt bien l'intrigue du film puisque celui-ci suit Max (Max Boublil), un trentenaire devenu riche à millions grâce à un site de rencontre, qui va tout faire pour conquérir le coeur de son amour de fac, Alice (Aïssa Maïga)... quitte à se ruiner.

Le sourire aux lèvres

Le coup de l'amoureux transi qui dépense sans compter pour impressionner sa belle est un artifice maintes fois recyclé sur grand écran. Pour autant, malgré la simplicité du scénario, la sauce prend. On apprécie de suivre le quotidien atypique de Max Boublil en jeune millionnaire qui rachète une entreprise en faillite et se fait passer pour un ouvrier, tout ceci dans l'optique d'approcher celle qu'il aime. Malgré plusieurs situations "comiques" qui font mouche, on regrette que le film ne nous esquisse véritablement que des sourires et pas plus de crises de fous rires. Le syndrome de la comédie romantique diront certains.

Max Boublil bien entouré

La force de Prêt à tout réside aussi dans ses seconds rôles. Aïssa Maïga est tout d'abord convaincante dans le rôle de la mère célibataire et activiste. Comment ne pas évoquer également les interventions du duo Redouanne Harjane et Steve Tran, ou encore celles de Patrick Timsit en patron déboussolé, dont les apparitions sont propices au n'importe quoi. Chantal Lauby, dans la peau d'une mère-poule décomplexée, nous offre aussi des séquences hilarantes. Dommage par ailleurs que les passages géniaux de Lionel Astier, dans le rôle du père jaloux du compte en banque de son fils, ne soient pas plus nombreux.

Prêt à tout est donc une comédie gentillette qui titillera, certes timidement, mais assurément les zygomatiques des spectateurs friands du genre. Max Boublil ne signe peut-être pas ici le meilleur rôle de sa carrière, sa compagnie n'est pas déplaisante.

A lire aussi : Yves Saint Laurent : portrait d'un homme bouleversé et bouleversant (CRITIQUE) / Monuments Men : le film de George Clooney déconseillé aux moins de 13 ans... à cause du tabac / Maléfique : Angelina Jolie captivante et inquiétante dans la bande-annonce

Max Boublil
Play : qui est Alice Isaaz, la révélation du film ?
Play : "Pour emballer les filles il fallait se parfumer avec du Yop" Max Boublil et Alice Isaaz
Play : 7 anecdotes sur Max Boublil que vous ne connaissiez peut-être pas
Max Boublil de retour dans Mike, une série frenchy à l'humour trash
voir toutes les news de Max Boublil Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème