Le "mur des cons" du Syndicat de la Magistrature fait scandale
Des images filmées dans les locaux du Syndicat de la Magistrature par le site Atlantico font scandale. On y aperçoit un "mur des cons" où se trouvent épinglées les photos de personnalités politiques et médiatiques, dont Nicolas Sarkozy, Christine Boutin, Nadine Morano mais aussi le journaliste David Pujadas. Le "mur des cons" fait le buzz sur Twitter, où l'on s'en choque ou s'en amuse.

En pleine crise de transparence au gouvernement, suite à l'affaire Cahuzac , le "mur des cons" du Syndicat de la Magistrature, épinglant principalement des personnalités de droite, fait scandale. Nombreux sont ceux qui le trouvent indigne et s'interrogent sur l'impartialité des juges. Sur Twitter, certains s'en choquent quand d'autres s'en amusent.

Sarkozy, Morano, Boutin et les autres

Dans une vidéo publiée par le site Atlantico, on découvre le "mur des cons" dans les locaux du Syndicat de la Magistrature. Les photos de politiques de droites y sont épinglées. Parmi eux : Nicolas Sarkozy, Nadine Morano, l'anti "gazée" Christine Boutin, ou encore le journaliste David Pujadas, le misogyne Eric Zemmour (un avis partagé par Youssoupha) et Brice Hortefeux. L'ex-ministre de l'Intérieur a même droit a une mention spéciale : "L'homme de Vichy" peut on voir écrit sous la photo. Certains sont étiquetés au sens littéral "Front National". La liste n'est pas exhaustive et tous sont invités à la compléter. "Avant d'ajouter un con, vérifiez qu'il n'y est pas déjà" précise un encart.

A droite, on s'indigne

Sans surprise, le tableau fait scandale. Les élus de droite s'indignent. Nombreux sont alors ceux qui remettent en cause l'impartialité des juges. Sur Twitter, Nadine Morano évoque le "vrai visage" de la magistrature et l'ex-ministre de l'Industrie Christian Estrosi s'interroge sur son "indépendance".

> >

Dans une lettre adressée à François Hollande, déjà en berne dans les sondages, Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale juge cette "pratique intolérable", relevant d'un "manquement grave au principe d'impartialité de la justice". Au Syndicat de la Magistrature, on tente de se justifier, évoquant des "images prises à notre insu dans un lieu privé, notre local syndical".

Le #murdescons fait le buzz

Sur Twitter, le "mur des cons" fait beaucoup réagir. Le hashtag #murdescons figurait dans la liste des trending topics du réseau social. Certains s'en amusent y voyant là une simple blague entre collègues au sein d'un syndicat qui n'a jamais caché sa sensibilité politique plutôt de gauche.

> > >

D'autres s'en choquent parlant de "honte", de "justice pourrie" ou encore "d'impartialité".

> > >
Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy : un "admirateur" un peu trop collant se jette sur l'ex-Président
Nicolas Sarkozy démissionne du Conseil constitutionnel pour "retrouver sa liberté de parole"
Claude Guéant : nouveau virement suspect de 25 000 euros en provenance de la Jordanie
François Fillon : candidat aux élections présidentielles de 2017 ?
voir toutes les news de Nicolas Sarkozy Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème