Jérôme Cahuzac ne nie plus l'existence d'un compte à l'étranger
Jérôme Cahuzac ne nie plus l'existence d'un compte à l'étranger
Mis en cause par Mediapart dans une affaire de comptes à l'étranger, Jérôme Cahuzac a passé des mois à clamer son innocence. Mais un peu plus d'une semaine après avoir démissionné du gouvernement, l'ex ministre du Budget a décidé d'avouer ses torts. Sur son blog, il demande pardon au président de la République, François Hollande.

Nouvelle victoire pour Mediapart. Déjà "boosté" par la démission du ministre le 19 mars dernier, le journal en ligne va pouvoir se vanter de son enquête sur l'affaire Cahuzac : l'ancien ministre de François Hollande vient de passer aux aveux.

Aveux et demande de pardon

Internet a la cote auprès des hommes politiques. Alors que Nicolas Sarkozy a réagi à sa mise en examen dans l'affaire Bettencourt sur son compte Facebook, Jérôme Cahuzac, lui, a décidé de s'expliquer son blog, depuis inaccessible. Ce mardi 2 avril, l'ex membre du gouvernement a ainsi posté un message, recopié par le Lab d'Europe 1, dans lequel il confie avoir rencontré les juges d'instruction en charge de l'enquête sur ses comptes supposés en Suisse et à Singapour, pour confirmer l'existence d'un "compte bancaire dont [il est] le bénéficiaire depuis une vingtaine d'années". Un compte sur lequel il avait déposé environ 600 000 euros, et dont il a déjà demandé le rapatriement.

"A Monsieur le Président de la République, au Premier Ministre, à mes anciens collègues du gouvernement, je demande pardon du dommage que je leur ai causé", a par ailleurs indiqué Jérôme Cahuzac qui a aussi exprimé ses "plus profonds regrets" aux Français. Et d'ajouter : "J'ai été pris dans une spirale du mensonge et m'y suis fourvoyé. Je suis dévasté par le remords".

Cahuzac mis en examen

Suite à cette rencontre avec les juges d'instruction, Jérôme Cahuzac a été mis en examen pour "blanchiment de fraude fiscale", a indiqué son avocat à l'AFP. Un nouveau coup dur pour François Hollande, au plus bas dans les sondages, déjà pris à partie par l'opposition. "Est-ce que François Hollande et Jean-Marc Ayrault étaient au courant ?", a demandé le député UMP Daniel Fasquelle au micro de BFMTV. Preuve que cette affaire Cahuzac risque de faire encore beaucoup de bruit.

François Hollande
François Hollande supporter des Bleus, Didier Deschamps coach "exigeant"
François Hollande : Avionoutai, le jeu inspiré par son dernier buzz
Une paire de couilles : le joli cadeau des jeunes Verts à François Hollande
François Hollande au plus bas : chatons, Oreo... Nos mesures pour le relancer
voir toutes les news de François Hollande Découvrir plus d'articles