Mort de Christophe Dominici : sa femme Loretta rejette "fermement" la thèse du suicide
Mort de Christophe Dominici : sa femme Loretta rejette "fermement" la thèse du suicide
Le monde du sport est de nouveau en deuil depuis la mort de Maradona et celle de Christophe Dominici. Selon les premières révélations de l'enquête, l'ex-rugbyman se serait suicidé, mais sa femme Loretta rejette "fermement" cette thèse tandis que l'autopsie révèle que le sportif n'a pas été poussé dans le vide par une autre personne. La théorie de l'accident est aussi écartée...

L'année 2020 restera une année chaotique. En plus de la pandémie de coronavirus, qui dure depuis presque un an maintenant, le monde du sport a perdu quelques unes de ses légendes comme Kobe Bryant, mort dans un accident d'hélicoptère, Diego Maradona, mort à la suite d'un arrêt cardiaque, et Christophe Dominici, qui se serait suicidé un jour avant la disparition de Maradona. Cette théorie n'est pas confirmée, mais les premières infos de l'enquête vont dans ce sens, surtout avec le témoignage d'un passant.

Christophe Dominici, la cause de sa mort encore incertaine

L'homme en question a raconté aux forces de l'ordre qu'il a assisté à la chute de plus de 10 mètres de Christophe Dominici, du toit de la caserne Sully, un bâtiment désaffecté du parc de Saint-Cloud : "Le témoin décrit un homme tombant 'de toute sa hauteur '. Il ne l'a pas vu enjamber le parapet ou monter dessus pour se laisser choir", rapporte Le Parisien.

Les analyses toxicologiques permettront de déterminer si l'ancien rubgyman était sous l'emprise de médicaments forts, pour guérir sa dépression, qui auraient pu lui faire perdre l'équilibre, mais l'autopsie a permis d'écarter "l'intervention d'un tiers" dans la mort de Christophe Dominici. La thèse du meurtre est donc totalement exclue. Que s'est-il réellement passé ?

Sa femme refuse de croire à un suicide

En attendant d'en savoir plus, sa femme, Loretta, a elle aussi été entendue par la police et lors de son audition, elle a rejeté "fermement la thèse du suicide" : "Elle l'a dit et redit aux enquêteurs". C'est d'ailleurs elle qui a découvert le corps.

Alors que son mari était parti se balader près de leur domicile à Boulogne-Billancourt, elle a commencé à s'inquiéter en ne le voyant pas revenir au bout de quelques heures. Elle a alors décidé de partir à sa recherche en commençant près de leur maison en construction, à côté du parc de Saint-Cloud, mais sur son chemin, elle est tombé sur son époux sans vie devant la caserne Sully, sur l'avenue de la Grille-d'Honneur.

News
essentielles
sur le
même thème