Mort d'Emiliano Sala : le pilote David Ibbotson "daltonien" et "pas autorisé à voler de nuit" ? Les nouvelles révélations.
Mort d'Emiliano Sala : le pilote David Ibbotson "daltonien" et "pas autorisé à voler de nuit" ? Les nouvelles révélations.
La mort tragique d'Emiliano Sala continue d'être au coeur de l'actualité. Alors que le corps du pilote David Ibbotson n'a pas encore été retrouvé, de nouveaux éléments de l'enquête ont été dévoilés. Celui qui était chargé d'emmener le footballeur en avion jusqu'en Angleterre aurait été daltonien et n'aurait donc jamais eu l'autorisation de voler de nuit.

Le pilote "daltonien" et "pas autorisé à voler de nuit" ?

Les questions autour de la mort d'Emiliano Sala se multiplient. Si le corps du sportif a été retrouvé grâce à de nombreux dons, celui du pilote David Ibbotson n'a toujours pas été repêché. L'enquête se poursuit et il semblerait que des éléments inédits soulèvent de nouvelles interrogations. En effet, le pilote qui était à bord de l'avion le 21 janvier 2019, jour de leur disparition, avec l'ex joueur du FC Nantes qui venait de signer avec le club de Cardiff, aurait été "daltonien" et "n'était pas qualifié pour voler de nuit" selon les sources de la BBC.

Le très sérieux média britannique a précisé se baser "sur la foi d'une information de la Civil Aviation Authority (CAA)". Qu'est-ce que le daltonisme ? Une maladie qui affecte la vision et altère la perception des couleurs. Ce qui signifie que David Ibbotson n'aurait pas pu discerner les coloris, et encore moins de nuit. La mère d'Emiliano Sala, Mercedes Taffarel, triste et en colère, avait d'ailleurs souligné que les circonstances de la mort de son fils restaient encore floues. Cette révélation, si elle est vraie, ajoute donc de nouveaux doutes à cette affaire.

L'enquête "continue de se concentrer sur les licences"

L'AAIB (Air Accidents Investigation Branch) n'a de son côté rien confirmé à l'AFP (Agence France Presse), leur expliquant simplement que "l'enquête de l'AAIB est en cours" et que celle-ci "continue de se concentrer sur les licences". Pour rappel, le mois dernier, l'AAIB avait indiqué que l'avion qui transportait Emiliano Sala et David Ibbotson n'était pas autorisé à effectuer des vols commerciaux. Décidément, toute cette histoire se corse donc encore davantage.

News
essentielles
sur le
même thème