Mort d'Avicii : Dimitri Vegas & Like Mike, spectateurs... Tomorrowland lui rend hommage
Le célèbre festival Tomorrowland était de retour ce week-end, pour une première partie ! L'occasion pour les DJs, comme Dimitri Vegas & Like Mike, Hardwell ou encore Axwell Λ Ingrosso, et les spectateurs de rendre un nouvel hommage à Avicii avec un énorme drapeau et des remixes des morceaux du producteur.

Comme chaque année, le festival Tomorrowland réunit des milliers de spectateurs en Belgique et accueille des DJs ultra célèbres comme Jonas Blue, Martin Solveig, Nicky Romero, Armin Va Buuren, Martin Garrix, Alesso ou encore Dimitri Vegas & Like Mike. Tous ces producteurs ont mis le feu durant trois jours, mais certains d'entre eux ont laissé de côté la fête le temps de quelques minutes pour rendre hommage à Avicii, qui a mis fin à ses jours le 20 avril 2018 durant ses vacances à Mascate (Oman).

Un drapeau géant et des remix en hommage à Avicii

La mort du DJ suédois est inoubliable tout comme celle de Chester Bennington (Linkin Park). Alors, trois mois après la disparition d'Avicii, les hommages continuent comme l'ont prouvé Hardwell, Martin Garrix, Nicky Romero, Dimitri Vegas & Like Mike et Axwell Λ Ingrosso (ou Axwell & Ingrosso) en modifiant leurs sets pour y jouer des morceaux du DJ à Tomorrowland, ce week-end. On a eu le droit à une nouvelle version de "Wake Me Up" ou encore "Levels" accompagnée de feux d'artifice et de jeux de lumière assez impressionnants.

Les spectateurs ont eux aussi honoré la mémoire du producteur de "Hey Brother" avec un énorme bandeau aux couleurs de la Suède et sur lequel on a pu apercevoir le visage d'Avicii avec sa date de naissance et la date de sa mort. Une belle attention !

"Il nous a laissé un tel héritage"

A l'occasion de sa venue à Tomorrowland 2018, Nicky Romero a accordé une interview à RTL au cours de laquelle il s'est confié sur la mort d'Avicii : "Il nous a laissé un tel héritage, de la super musique, des émotions, des souvenirs. Ce n'était pas qu'un grand musicien, Je pense qu'il était l'archétype du jeune homme qui devient super populaire, qui atteint le statut de popstar et qui aussi s'inquiétait pour sa santé, qui voyait les limites de sa propre santé", a-t-il confié.

Le DJ néerlandais, qui a collaboré avec Avicii sur le titre "I Could Be The One", a ensuite avoué que le sujet de l'angoisse dans le milieu devrait être pris plus au sérieux : "Beaucoup de DJs pensent que ce n'est pas quelque chose dont on parle et il a vraiment ouvert la voie. Beaucoup d'artistes se sont livrés sur comment ils se sentaient. J'espère juste que ce n'est pas juste maintenant, suite à son décès, et que c'est un sujet dont on pourra parler à tout moment."