C'est ce mercredi 27 février que Jean Dujardin et Cécile de France vont vous passionner au cinéma dans l'excellent polar intitulé Möbius. "Pour une fois", le récent Oscarisé avec The Artist est à l'opposé d'un rôle comique puisqu'il se plonge avec brio dans la peau d'un espion Russe. Tension, twist, amour... Eric Rocha

C'est ce mercredi 27 février que Jean Dujardin et Cécile de France vont vous passionner au cinéma dans l'excellent polar intitulé Möbius. "Pour une fois", le récent Oscarisé avec The Artist est à l'opposé d'un rôle comique puisqu'il se plonge avec brio dans la peau d'un espion Russe. Tension, twist, amour... Eric Rochant, le réalisateur nous offre un film incroyablement touchant.

Jean Dujardin bluffant
Dans Möbius, Jean Dujardin incarne un espion du FSB à savoir les Services Secrets Russes. Et si on peut être surpris de voir l'acteur français dans un tel rôle, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est totalement bluffant. Non seulement il nous prouve qu'il n'est pas qu'un simple visage à grimaces comme les américains semblent raffoler, mais au contraire, qu'il sait être sérieux, poignant et noir quand il le faut. Ses scènes en russe sont très crédibles et son visage marqué prouve à quel point il s'est investi dans son rôle. Non, Dujardin n'a pas volé son Oscar et oui, on aimerait le voir encore plus souvent dans ce genre de personnage.

A noter que son duo avec Cecile de France est très émouvant, et la scène finale devrait en faire craquer plus d'un. Autant de talents et d'émotions d'un coup, c'est rare et il faut savoir en profiter.

Une histoire passionnante
Toutefois, ce qui fait la force de Möbius, c'est que le film navigue à chaque fois entre une affaire d'espionnage très prenante et une belle histoire d'amour, de façon aussi simple que logique. On assiste ici à quelques très beaux moments de tensions avec un Tim Roth absolument impeccable dans son rôle, des manipulations des deux camps (USA vs Russie) très intrigantes et excitantes, mais surtout une romance aussi belle que tragique avec des scènes incroyables. On retiendra notamment une séquence très sensuelle qui devrait rapidement devenir culte, ainsi que dans un tout autre genre, une bagarre époustouflante dans un ascenseur.

Une réalisation intense
Du côté de la réalisation, c'est peut-être ici que le film perdra un peu son public. Se voulant délibérément lent à la manière de Zero Dark Thirty, le rythme lâchera probablement quelques spectateurs en route. Pourtant, c'est un parti pris très intéressant, puisqu'il permet notamment de faire progressivement monter la pression, d'installer les différents rebondissements et d'étoffer les caractères des personnages. On est à chaque fois surpris et lorsqu'une scène attendue arrive, les comédiens savent nous emmener avec eux et nous faire apprécier les séquences de façons inédites.

Conclusion
Au final, Möbius est un excellent film d'espionnage sous fond de romantisme, qui tient en haleine ses spectateurs du début à la fin. Si le rythme pourra en frustrer certains, la perfection des comédiens vient rapidement faire oublier ces petits détails. Et pour une fois qu'une histoire d'amour sort de l'ordinaire, on ne peut que l'applaudir.

Note de la rédaction : 15/20

Jean Dujardin
OSS 117 3 : Hubert sera "plus con que jamais" dans un film d'une "extraordinaire irrévérence"
OSS 117 3 : Jean Dujardin s'amuse dans un premier teaser prometteur
OSS 117 3 : premières infos sur l'histoire dévoilées, Nicolas Bedos ne craint pas les indignations
J'accuse, Les Misérables, Joker... liste des nominations des César 2020, première grosse polémique
voir toutes les news de Jean Dujardin Découvrir plus d'articles