5 photos
Voir le diapo
Alors que la sitcom française Les filles d'à côté pourrait reprendre du service sur NT1 avec un projet de remake à l'étude, voilà que la série fait parler d'elle. Il y a quelques mois, Dan Simkovitch, qui interprétait le rôle de Madame Bellefeuille, n'avait pas hésité à raconter ses conditions de travail difficiles sur le tournage de la série. Aujourd'hui, c'est au tour d'Hélène Le Moignic (Magalie) de balancer sur les coulisses de la série, le producteur et les autres comédiennes...

The sitcom des années 90

16 ans après la fin de la diffusion des Filles d'à côté sur TF1, voilà que la série fait la Une des médias. Sitcom estampillée AB Productions comme Hélène et les garçons, Les mystères de l'amour, Le miel et les abeilles ou encore Salut les Musclés, Les Filles d'à côté a eu son heure de gloire sur nos petits écrans, et nombre de jeunes adultes se souviennent encore d'elles, notamment de ses personnages emblématiques, comme Madame Bellefeuille, sous le charme de Marc, le voisin des filles.

Alors que Dan Simkovitch, qui interprétait ce rôle, n'hésitait pas à tacler les conditions de tournage de la série, Hélène Le Moignic a également balancé dans un entretien sur le site idole.fr. Colocataire des filles durant les 135 premiers épisodes, celle qui incarnait Magalie garde aussi un mauvais souvenir de cette expérience. "Si c'était à refaire, je ne le referais pas", lance-t-elle.

Un casting pour "relever le niveau physique"

Lors du casting mené par AB Productions, Hélène Le Moignic n'aurait été choisie que pour son physique avantageux". "Le casting a duré exactement deux minutes et trente secondes. C'était très bizarre. Je vais être franche : la directrice de casting m'a dit qu'elle voulait relever le niveau physique du casting. Il y avait les comédiennes professionnelles, Cécile Auclert (Fanny) et Christiane Jean (Claire), et celle qui allait relever le niveau physique", explique-t-elle.

Des tensions entre les comédiennes...

Pour le générique de la sitcom, AB productions a utilisé des images d'improvisation entre les comédiennes. D'ailleurs, les tensions entre les trois comédiennes étaient palpables. "On me voit, je suis avec Cécile Auclert et Christiane Jean. Je tente la communication. Elles m"ignorent. Dès l'improvisation, ça s'est mal passé entre nous. Je leur parlais, elles ne me répondaient pas. Je pense que c'est dans la tête de Cécile Auclert. Elle ne me supportait pas, et réciproquement. Ce sont des choses qui arrivent (...) J'en ai chié pendant 135 épisodes", ajoute-t-elle. Et les relations étaient aussi tendues avec Jean-Luc Azoulay, le producteur. "Je le trouvais malhonnête et pas très intelligent. Il ne venait jamais nous voir sur le plateau. On ne le voyait pas, on ne le sentait pas, on ne le touchait pas" confie-t-elle.

Un départ précipité

Face aux contraintes du tournage, Hélène Le Moignic a préféré claquer la porte. Résultat, son personnage disparaît comme "une salope et une voleuse", selon elle. "Le lendemain, aucun coup de fil. Aucun comédien n'a appelé. Le surlendemain, j'ai reçu une lettre d'AB en disant que j'étais interdite de séjour dans leur studio. Ils m'avaient déjà remplacée à l'écran", affirme l'actrice.

Les filles d'à côté
Les Filles d'à côté : que devient Vincent Latorre, le jeune amoureux d'Adeline Blondieau ?
Thierry Redler : les stars des Filles d'à côté lui rendent un dernier hommage
Mort de Thierry Redler : AB1 et IDF1 rendent hommage à Marc des Filles d'à côté
Les Filles d'à côté : Thierry Redler, alias Marc, dans un état "très critique"
voir toutes les news de Les filles d'à côté Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème