Les vacances d'été raccourcies ? C'est un poisson d'avril
Les vacances d'été raccourcies ? C'est un poisson d'avril
Les vacances d'été vont-elles être raccourcies d'un mois ? Alors qu'une lettre signée par Jean-Michel Blanquer en date de ce 1er avril 2020 annonce que les vacances scolaires "débuteront le 3 août 2020 et se termineront le 28 août au soir", le Ministère de l'Education Nationale a rassuré les plus crédules : il s'agit bien d'un poisson d'avril.

Crise sanitaire ou pas, confinement ou pas, en ce mercredi 1er avril 2020, il faut rester vigilant aux informations que vous lisez sur le net. Comme chaque année à la même date, les internautes prennent un malin plaisir à faire des poissons d'avril.

Les vacances scolaires d'été raccourcies ?

Ce matin, vous avez sûrement vu ce courrier soi-disant rédigé par le Ministère de l'Education et daté du 1er avril 2020 qui annonce que les vacances scolaires d'été seront exceptionnellement raccourcies. On peut lire : "Afin de s'assurer que tout le programme scolaire sera bien étudié, j'ai proposé au Conseil d'Etat la mesure pédagogique suivante : cette année scolaire, le mois de juillet ne sera plus considéré comme un mois de congés. C'est pourquoi, cette année, les élèves et leurs enseignants travailleront tout le mois de juillet. Les vacances débuteront le 3 août 2020 et se termineront le 28 août au soir."

Déjà en mars, au début du confinement, un faux courrier du même genre faisait le buzz, stipulant que le ministre de l'Education nationale "a pris la ferme décision de reporter le début des vacances d'été au 31 juillet 2020" pour les "maternelles, écoles élémentaires, collèges et lycées de France". En ce 1er avril, il n'est donc pas étonnant qu'un internaute ait fait la même blague.

Le gouvernement confirme le poisson d'avril

Car oui, il s'agit bien d'un poisson d'avril et le "Blanquier" aurait dû vous mettre la puce à l'oreille. Contacté par Le Monde, le ministère de l'éducation nationale a démenti l'info : "En ce premier avril, nous avons vu plusieurs fausses informations de ce genre circuler. Il n'est évidemment pas question de repousser les vacances". Récemment, Jean-Michel Blanquer faisait part de sa volonté de respecter le calendrier scolaire malgré le contexte actuel, envisageant la reprise des cours la semaine du 4 mai. Concernant le baccalauréat, le Ministre de l'Education Nationale doit s'exprimer d'ici la fin de semaine quant à la formule qui sera adoptée cette année pour les élèves de Terminale.