François Hollande et le premier ministre japonais Shinzo Abe, vendredi 7 juin 2013 à Tokyo
François Hollande et le premier ministre japonais Shinzo Abe, vendredi 7 juin 2013 à Tokyo
Oups, la boulette. En déplacement à Tokyo, François Hollande a fait un bon gros lapsus ce vendredi 7 juin 2013. Alors qu'il revenait sur le prise d'otages d'In Amenas (Algérie) en janvier dernier, le président de la République a confondu Japonais et Chinois. Pas sûr que ça l'aide à remontrer dans les sondages...

Le faux-pas d'Hollande

Pauvre François Hollande. Au plus bas dans les sondages depuis quelques mois, le président de la République vient de commettre une gaffe qui ne va pas arranger les choses. Alors que la prise d'otages d'In Amenas en janvier 2013 a fait 10 victimes japonaises, le compagnon de Valérie Trierweiler a adressé, ce vendredi 7 juin lors d'une conférence de presse à Tokyo, ses sincères condoléances au "peuple chinois", révèle Le Figaro. Un lapsus que l'ex de Ségolène Royal n'a pas rattrapé... puisqu'il ne s'en est pas rendu compte.

Merci la traductrice !

Mais heureusement pour François Hollande - "fatigué" selon une source du Figaro -, il a évité un incident diplomatique. Car si le premier ministre japonais Shinzo Abe n'a pas réagi à ce lapsus, c'est parce que la traductrice a corrigé la grosse erreur du "fantôme" Hollande. Habitué aux petites phrases qui font choc, nul doute que le Président se serait bien passé de ce buzz-là...

François Hollande
François Hollande supporter des Bleus, Didier Deschamps coach "exigeant"
François Hollande : Avionoutai, le jeu inspiré par son dernier buzz
Une paire de couilles : le joli cadeau des jeunes Verts à François Hollande
François Hollande au plus bas : chatons, Oreo... Nos mesures pour le relancer
voir toutes les news de François Hollande Découvrir plus d'articles