La rentrée scolaire n'est pas décalée, Jean-Michel Blanquer annonce de nouvelles mesures
La rentrée scolaire n'est pas décalée, Jean-Michel Blanquer annonce de nouvelles mesures
Le ministre de l'Education nationale a révélé que la rentrée scolaire 2020 ne sera pas reportée. Jean-Michel Blanquer en a aussi profité pour annoncer des nouvelles mesures, comme les cours à distance dans certains cas et le port du masque obligatoire pour les élèves de plus 11 ans et les enseignants.

La rentrée 2020 ne sera pas reportée

La rentrée 2020, qui sera plus chère pour les étudiants que celle de 2019, ne sera pas reportée. C'est ce que Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, a annoncé ce jeudi 20 août 2020, dans le 20 heures de France 2 présenté par Thomas Sotto. La rentrée scolaire 2020 se fera donc bel et bien comme prévu le mardi 1er septembre 2020.

Pourquoi n'y-a-t-il pas de report de la rentrée des classes, comme l'avait récemment demandé un syndicat d'enseignants ? Car "le protocole élaboré en juillet prévoit tous les types de situation. Il y a une mesure générale qui est la rentrée de tous, et une adaptation possible territoire par territoire".

Mais il pourrait tout de même y avoir "des exceptions locales" en cas d'augmentations des cas de coronavirus et/ou de clusters dans telle ou telle région d'ici là. Et le ministre a aussi annoncé des nouvelles mesures pour protéger les élèves et le personnel des établissements scolaires.

Une partie en classe et une partie à la maison ?

Jean-Michel Blanquer a ainsi ajouté que "s'il y avait une plus grande circulation du virus dans les temps à venir dans un territoire donné, alors nous pourrions prendre d'autres mesures, comme l'enseignement à distance". Comme pendant le confinement, les profs pourraient alors de nouveau faire cours en visioconférence.

L'autre piste envisagée, c'est le "peu de présence avec des plus petits groupes d'élèves". C'est-à-dire que les classes seraient divisées en groupes et qu'ils alterneraient ainsi entre eux pour venir en cours, une façon de limiter les contacts.

Que ce soit pour la première et la deuxième solution, le ministre de l'Education nationale a assuré : "Nous y sommes prêts sur le plan pédagogique".

Le port du masque obligatoire à l'école

Quant au masque, il sera obligatoire pour tous les élèves de plus 11 ans et pour tous les professeurs et le personnel des écoles. "Le principe, c'est le port du masque, par tous les élèves, dès qu'on est dans un espace clos. L'ensemble des acteurs porteront des masques. S'agissant des adultes, ils porteront des masques. S'agissant des élèves, il s'agit des 11 ans et plus. Il sera systématique, pas seulement quand il n'y aura pas de distanciation sociale" a-t-il ainsi déclaré.

"Le masque pour les élèves est une fourniture comme une autre", comme "sa trousse ou ses cahiers à l'école" a ainsi souligné Jean-Michel Blanquer, indiquant qu'ils seraient donc à la charge des familles. Le ministre a précisé que les masques pour les enseignants seront cependant fournis par les écoles.

Mais pourquoi le port du masque n'est pas obligatoire pour les plus jeunes enfants de moins de 11 ans ? "Le port du masque pour les moins de 11 ans est contre-productif, parce qu'ils peuvent l'enlever souvent" a-t-il révélé, en indiquant s'être "appuyé sur des avis scientifiques". Après, "on pourrait imaginer que les élèves de CM1 et CM2 soient concernés".

News
essentielles
sur le
même thème