Pourquoi Airbnb a décidé d'interdire les fêtes dans tous ses logements
Pourquoi Airbnb a décidé d'interdire les fêtes dans tous ses logements
Pour faire la fête, certains ont trouvé la parade idéale au lieu de réunir tout le monde dans leur maison ou leur appart : louer un logement sur Airbnb, plus ou moins loin de chez soi. Mais ça, c'est terminé ! L'entreprise vient d'annoncer que les fêtes seront désormais interdites dans les logements loués.

L'impact d'Airbnb sur l'offre touristique dans tous les types de villes a été spectaculaire. Dans certains pays comme en Espagne, il y a par exemple plus de maisons dédiées à la location de vacances que de logements sociaux. L'entreprise a cependant débuté en accordant trop de libertés, ce qui a conduit à des scandales liés à la vie privée et, ces derniers temps, à des plaintes concernant l'utilisation fréquente de ces logements comme lieux pour organiser des fêtes. Mais Airbnb en a assez de ce type d'utilisation et vient d'annoncer des mesures.

Des débordements qui ont mené à l'interdiction des soirées

En 2018, un chalet loué à Torrelodones (ville située près de Madrid, en Espagne) via Airbnb a été saccagé et en parti détruit après avoir été utilisé pour une soirée qui avait réuni entre 100 et 200 personnes. Montant des dégâts ? 12 000 euros ! Le saccage des fêtes illégales a atteint son paroxysme au fil des années et, notamment suite à ce saccage, Airbnb a décidé d'interdire les fêtes non autorisées dans leurs logements. La mesure n'était alors pas tout à fait définitive et certains utilisateurs d'Airbnb ont continué à enfreindre cette réglementation.

>> Airbnb : les moins de 25 ans ne peuvent plus louer près de chez eux, voilà pourquoi <<

La pandémie a réaffirmé cette stratégie en 2020 et une interdiction mondiale a été imposée "pour raisons sanitaires". Cette règle a été mise en place pour une durée indéterminée, et était assortie d'une limitation : ne pas avoir plus de 16 locataires dans les logements. Maintenant que la pandémie est un peu passée au second plan, certains utilisateurs ont recommencé à organiser des fêtes, et en avril 2022, il y a même eu un drame lors de l'une d'entre elles. Deux mineurs sont morts et huit autres personnes ont été blessées par arme à feu lors d'une fête dans un appartement loué via Airbnb à Pittsburgh, aux Etats-Unis. Cela a de nouveau déclenché la sonnette d'alarme.

Fin des fêtes

Airbnb a donc décidé de mettre en place une interdiction permanente des fêtes, et ce, dans le monde entier. Les responsables de l'entreprise expliquent que la restriction datant de 2020 a permis de réduire de 44% les plaintes des propriétaires dans ces appartements loués sur Airbnb. La limite de 16 personnes est cependant supprimée dans les hébergements prévus pour accueillir plus de personnes. D'autres plateformes de location de logements de courte durée ont pris des mesures similaires. La compagnie américaine Vbro a également eu des problèmes à cet égard, et, en 2021, a déjà annoncé un effort conjoint avec Airbnb pour interdire ces soirées non autorisées.

>> La dyslexie a-t-elle sauvé l'humanité ? C'est la théorie scientifique du moment <<

Que se passe-t-il si vous organisez quand même une fête ?

Et si vous ne respectez pas cette interdiction ? Airbnb a déjà indiqué que les utilisateurs qui enfreignent leurs règles subiront des conséquences allant de la suspension temporaire du compte à une suppression complète de la plateforme. Selon les données, en 2021, plus de 6 600 locataires ont été suspendus de la plateforme pour avoir enfreint l'interdiction des fêtes dans les logements loués.

Cet article a été écrit en collaboration avec nos collègues espagnols de Xataka.