Jessica Thivenin sur les placements de produits : "Ce n'est pas prendre les gens pour des imbéciles"
Jessica Thivenin sur les placements de produits : "Ce n'est pas prendre les gens pour des imbéciles"
Les placements de produits sont devenus un véritable business pour les candidats de télé-réalité. Souvent critiquées à ce sujet, les personnalités ne cessent de se défendre... comme Jessica Thivenin, qui a tenu à "préciser deux ou trois choses" dans son livre autobiographique "C'est tout moi", sorti ce mercredi 20 février 2019.

Vous avez besoin d'un code promo ? Demandez aux candidats de télé-réalité. Clarosa, Anaca 3, Le Petit Lunetier, Bbryance, Luxéol, GIFI, Fitvia, JewelCandle... toutes ces marques font appel à Carla Moreau, Fidji Ruiz, Nabilla Benattia, Julien Tanti, Benjamin Samat, Elsa Dasc (Les Princes et les princesses de l'amour 2) et plein d'autres pour organiser des placements de produits. Un véritable business qui prend beaucoup de place sur Insta ou encore Snapchat et qui énerve pas mal d'internautes.

"Je refuse beaucoup, beaucoup de produits"

On va dire que les Twittos n'apprécient pas vraiment d'être envahis de placements de produits sur les réseaux sociaux : "ça provoque beaucoup de polémique", comme l'explique Jessica Thivenin, dans son livre "C'est tout moi", avant d'en dévoiler un peu plus sur les coulisses de ces partenariats : "une marque qui fabrique un produit prend contact avec mon agente pour demander que je fasse la promotion de leurs produits (...) Pour que je dise oui, il faut que le produit me plaise et il faut aussi que je l'essaie et que je trouve la qualité bonne (...) Il faut que ça me corresponde, que ça me plaise."

La candidate des Marseillais Asian Tour révèle ensuite qu'elle refuse "beaucoup, beaucoup de produits", comme des paris, des applications de rencontres ou encore des jeux, avant de confier qu'elle "ne force personne" à acheter les vêtements, chaussures ou autre qu'elle recommande. "Ce n'est pas du tout prendre les gens pour des imbéciles, au contraire. Je me sens responsable de ne pas faire la promotion d'un produit dont je pense que c'est de la daube", avoue la chérie de Thibault Kuro.

"Leurs critiques sont de parfaite mauvaise foi"

Hormis le salaire (Jessica Thivenin, Capucine Anav et Nabilla Benattia toucheraient 2 000 euros par placements de produits, Milla Jasmine 1 000 euros tandis que Maeva Martinez gagnerait 3 000 euros par mois et Ayem Nour entre 80 000 et 100 000 euros mensuels), quels sont les avantages et les inconvénients de ces post sponsorisés ?

"Il y a des gens qui nous insultent parce qu'on fait des placements de produits, mais il y en a beaucoup qui nous remercient", explique l'ex de Julien Tanti avant de développer : "parmi ceux qui nous insultent, je pense qu'il y en a vraiment beaucoup qui aimeraient bien recevoir des produits et les essayer gratuitement. Leurs critiques sont de parfaite mauvaise foi."

Le livre autobiogaphique de Jessica Thivenin, "C'est tout moi", est dispo depuis le 20 février 2019.

Jessica Thivenin
Jessica Thivenin regrette ses faux seins : "Ça devient plus gros que ma tête
Thibault Garcia et Jessica Thivenin, leur fils Maylone surdoué ? "Il fait des trucs de malade"
Jessica Thivenin annonce sa grossesse dans Les Marseillais à Dubaï : elle réagit à ce moment
Jessica Thivenin enceinte, Thibault Garcia la pousse à bout : "Il m'a fait pleurer"
voir toutes les news de Jessica Thivenin Découvrir plus d'articles