ACTU
JanuHairy : c'est quoi ce challenge loin d'être bête qui célèbre les poils (des femmes) sur TikTok ?
Publié le 5 janvier 2024 à 09:00
Par Clément Arbrun | Journaliste société
Journaliste spé Société et Pop Culture, Clément s'intéresse autant aux punchlines de Virginie Despentes qu'à celles de Megan Thee Stallion, aux perruques de Bilal Hassani qu'aux blagues de Panayotis Pascot. Il aiguise principalement sa plume en papotant féminismes, genre et fashion, ce qui lui permet de parler d'Harry Styles, des gens pas toujours fréquentables qui emploient le mot "woke" sur Twitter et des dernières prods Netflix. Malin.
Dans une société qui a fait du poil des femmes un gros tabou, un drôle de challenge s'invite sur la Toile et s'impose carrément en Trend sur TikTok : le JanuHairy. Le janvier poilu. Une bonne manière de tordre le bras au diktat de l'épilation ! Comme Angèle dans le clip de "Balance ton quoi".
JanuHairy : c'est quoi ce challenge loin d'être bête qui célèbre les poils (des femmes) sur TikTok ?
C'est quoi ce challenge loin d'être bête qui célèbre les poils (des meufs) sur TikTok ? Dans une société qui a fait du poil des femmes un gros tabou, un drôle de challenge s'invite sur la Toile et s'impose carrément en Trend sur TikTok : le JanuHairy. Le janvier poilu, en somme. Une bonne manière de tordre le bras au diktat de l'épilation !
09 December 2021, Baden-Wuerttemberg, Rottweil: The application app TikTok can be seen on the display of an iPhone SE. Photo by Silas Stein/DPA/ABACAPRESS.COM Sur TikTok, la tendance du JanuHairy cumule des millions de vues. Et les messages mis en avant par les utilisatrices sont éloquents : "Ne laissez pas les mecs commentez votre pilosité", "Mesdames, si un homme vous dit qu'une fille avec des poils c'est dégoûtant, dites lui qu'un mec avec des poils l'est aussi".
EMBARGOED TO 0800 THURSDAY JUNE 9 File photo dated 12/11/19 of a young girl using the TikTok app on a smartphone Photo credit should read: Peter Byrne/PA Wire Arborer ses poils, c'est un vrai défi. Pour les femmes s'entend, car le poil au féminin est encore un tabou dans notre société actuelle. La preuve : dans combien de films et de séries avez-vous déjà vu une protagoniste les arborer, "au naturel" ? Si vous commencez à réfléchir, c'est déjà mal barré.

MIAMI, FLORIDA - SEPTEMBER 18: This photo illustration taken on September 18, 2020 in Miami, Florida. Photo by JL/SPUS/ABACAPRESS.COM  Sur Instagram aussi, où les militances féministes prennent mille et une formes, le hashtag correspondant décolle avec plus de 13 000 publis. En 2019 déjà, le Januhairy faisait des émules. On se rappelle des premiers posts vite devenus viraux initiés par Laura Jackson, une étudiante britannique.
An Apple iPhone screen showing the Threads app. Photo credit should read: Yui Mok/PA Wire
La suite après la publicité

Qui dit nouvelle année dit naturellement nouvelles tendances, et nouveaux challenge. Sur TikTok, c'est clairement la coutume. Et ces trends instantanément virales ne sont pas forcément futiles, loin de là.

La preuve ? Flopée d'internautes célèbrent le mois de janvier à leur manière : façon "JanuHairy". Soit une astucieuse combinaison entre "January" et "Hairy" : le janvier poilu, en somme. Il s'agit simplement pour les internautes de rappeler une chose, post et photos à l'appui : l'épilation n'est PAS une obligation. Malgré ce qu'imposent les diktats de beauté. C'est dit.

Arborer ses poils, c'est un vrai défi. Pour les femmes s'entend, car le poil au féminin est encore un tabou dans notre société actuelle. La preuve : dans combien de films et de séries avez-vous déjà vu une protagoniste les arborer, "au naturel" ? Si vous commencez à réfléchir, c'est déjà mal barré.

D'où l'utilité de cette trend de janvier !

Balance ton poil

Sur TikTok, la tendance du JanuHairy cumule des millions de vues. Et les messages mis en avant par les utilisatrices sont éloquents : "Ne laissez pas les mecs commenter votre pilosité", "Mesdames, si un homme vous dit qu'une fille avec des poils, c'est dégoûtant, dites-lui qu'un mec avec des poils l'est aussi". Dans tous les cas, le message est limpide.

>> "Vous êtes de vieux hétéros et un vieil homo" : Géraldine Maillet s'emporte contre Matthieu Delormeau et Jean-Michel Maire lors d'un débat sur les poils dans TPMP <<

Et ce n'est pas tout. Sur Instagram aussi, où les militances féministes prennent mille et une formes, le hashtag correspondant décolle avec plus de 13 000 publis. En 2019 déjà, le Januhairy faisait des émules. On se rappelle des premiers posts initiés par Laura Jackson, une étudiante britannique.

"Au départ, j'ai laissé pousser les poils dans le cadre d'une performance pour mon diplôme de théâtre en mai 2018. Après quelques semaines, je m'y suis habituée et j'ai commencé à aimer mes poils et à apprécier de ne pas avoir à les enlever régulièrement. Je me suis sentie plus libre", témoignait alors la jeune femme. Qui ne s'attendait vraiment pas à fédérer autant !

Signe de la force décomplexante d'un mot clé ? Certainement, mais aussi, vrai mouvement générationnel. La preuve, nous rappelle à raison le magazine féministe Causette, l'une des figures emblématiques de cette mise en avant de la pilosité féminine n'est autre que Angèle, dans le clip de Balance ton quoi. Dans cette vidéo, la jeune chanteuse belge arborait fièrement ses poils d'aisselles. Quitte à échauder les machos.

Arborer le poil, c'est un geste militant : une façon pour les meufs de normaliser ce qui devrait l'être. Et Jade Debeugny autrice du passionnant "Le poil féminin à l'écran", de s'interroger : "Est-ce quelque chose de catégorisé comme transgressif, le poil, peut un jour retomber dans la norme ? Et est-ce que la revendication militante du poil accélère ou ralentit ce processus ? Comment permettre cette banalisation ?".

"Personnellement, je pense que toutes les démarches sont bonnes à prendre, de la mise en avant féministe du poil à sa normalisation, sans discours dédié".

Mots clés
Société
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
C'est peut-être le meilleur film de Selena Gomez, mais elle avoue être vraiment déçue sur un point play_circle
CINÉ SÉRIE
C'est peut-être le meilleur film de Selena Gomez, mais elle avoue être vraiment déçue sur un point
20 mai 2024
Après 2 ans d'absence, la série la plus barrée de Netflix revient pour sa dernière saison et ça va être du grand n'importe quoi play_circle
CINÉ SÉRIE
Après 2 ans d'absence, la série la plus barrée de Netflix revient pour sa dernière saison et ça va être du grand n'importe quoi
30 mai 2024
Les articles similaires
"Espérons que tu m*urs", "Grosse sal*pe" : Inès Reg violemment insultée et menacée, elle dévoile tout sur Instagram play_circle
BUZZ
"Espérons que tu m*urs", "Grosse sal*pe" : Inès Reg violemment insultée et menacée, elle dévoile tout sur Instagram
31 mai 2024
Disparition d'Emile : une proche de la famille en dit trop sur l'enquête et évoque la théorie "secrète" étudiée play_circle
ACTU
Disparition d'Emile : une proche de la famille en dit trop sur l'enquête et évoque la théorie "secrète" étudiée
25 janvier 2024
Dernières actualités
Ce film de science-fiction montre l'une des morts les plus tristes de l'histoire du cinéma : un thriller post-apocalyptique stupéfiant qui a dévasté les spectateurs play_circle
CINÉ SÉRIE
Ce film de science-fiction montre l'une des morts les plus tristes de l'histoire du cinéma : un thriller post-apocalyptique stupéfiant qui a dévasté les spectateurs
16 juillet 2024
"La vulgarité incarnée" : Jade Hallyday poste des photos au Cap d'Agde et choque les internautes, "C'est indécent !" play_circle
BUZZ
"La vulgarité incarnée" : Jade Hallyday poste des photos au Cap d'Agde et choque les internautes, "C'est indécent !"
15 juillet 2024
Dernières news