Un rapport de la CNIL ne va pas faire plaisir à Apple. D'après l'autorité en charge de la protection de nos données personnelles, l'iPhone ferait figure de passoire. C'est en tout cas le résultat qui ressort d'une étude réalisée auprès de six volontaires de la commission nationale de l'informatique et des libertés selon laquelle notre vie privée serait en danger.

D'après de récentes rumeurs, Apple plancherait actuellement sur deux nouveaux modèles d'iPhone : un 5S ainsi qu'une monture "low cost" pour les bourses modestes. Mais leurs sorties pourraient bien être entâchées par un récent rapport de la CNIL prenant à partie le célèbre smartphone de la Pomme.

L'iPhone dans le viseur

Alors que la France compte près de 24 millions d'utilisateurs de smartphones, l'autorité en charge de la protection de nos données personnelles a récemment pris l'initiative de tester la sécurité des différents produits phares du marché, en tête de lice, le célèbre iPhone. Six volontaires de la commission nationale de l'informatique et des libertés ont ainsi été désignés, leurs smartphones équipés d'un "ver" analysant les accès aux données personnelles.

Une véritable passoire ?

L'outil en question a étudié 189 applications utilisées par ces testeurs. Et les premiers résultats sont peu réjouissants. 93% d'entre elles ont accédé à Internet. 46% ont atteint l'UDID, l'identifiant unique du téléphone. Pis encore, certaines l'ont même communiqué. "Un exemple: l'application d'un quotidien a accédé 1989 fois à l'identifiant unique du téléphone et l'a transmis 614 fois à l'éditeur de l'application" rapporte la Commission.

Notre position ferait également l'objet de convoitise. Si seulement 31% des applications ont eu accès à la géolocalisation, cette donnée reste malgré tout la plus consommée, le cheval de troie de la CNIL ayant enregistré près de 41.000 requêtes de géolocalisation en dix jours, soit 76 par jour et par personne. WhatsApp ne serait donc pas la seule appli à nous espionner.

Apple appelé à être plus vigilent

Bien évidemment, Apple n'est pas visé à proprement parler par ce rapport, l'essentiel des reproches concernant des applications n'ayant aucun lien direct avec la Pomme. Malgré tout, la CNIL appelle la firme américaine, et les autres constructeurs comme Android (le maître des tablettes), à mieux contrôler les fonctions des logiciels proposés sur leur plate-forme de téléchargement. Apple est pourtant intransigeant, habitué à faire le ménage sur l'App Store. La pomme se ramollit ?

Apple
iPhone Photography Awards 2020 : voici les plus belles photos de l'année, réalisées à l'iPhone
Symbole transgenre, ninja, bubble tea... Apple dévoile ses nouveaux emojis pour fin 2020
Fondation : la nouvelle série de science-fiction d'Apple TV+ va vous retourner le cerveau
iOS 14 : Apple chamboule tout avec un nouveau design plus pratique et personnalisable que jamais
voir toutes les news de Apple Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment
News
essentielles
sur le
même thème