Une vidéo où un accusé découvre que sa juge était une camarade de classe.
La semaine dernière, en Floride, une scène pour le moins inhabituelle s'est déroulée dans le tribunal du Comté de Miami. Suspecté d'avoir commis un cambriolage et ayant tenté de fuir un contrôle de police le 29 juin, Arthur Booth, 49 ans, passait en audience préliminaire devant le juge afin d'évaluer les charges pesant contre lui. A l'issue de son audition, la juge lui a demandé dans quel établissement scolaire il était allé dans sa jeunesse. La suite est mémorable.

D'anciens camarades de classe se retrouvent au pire endroit

La juge Glazer demande à Arthur Booth s'il était allé à l'école Nautilus au cours de son enfance. Quelques instants après avoir répondu positivement, il comprend où la juge veut en venir : ils ont bien fréquentés les mêmes bancs d'école dans leur jeunesse et étaient très proches à cette époque. Cela n'éveille en rien la clémence chez la juge, au contraire : elle égraine les qualités de l'accusé, très sportif, bon en cours et déjà bilingue à l'époque. La cousine de l'accusé a expliqué à la chaîne Local10 qu'Arthur Booth avait détruit l'avenir radieux qui lui tendait les bras en devenant accro à la drogue à la fin du lycée.

Alors qu'Arthur Booth fondait en larmes, la juge, visiblement touchée elle aussi, lui a réclamé une caution de 42 000 dollars pour sa libération et souhaité une vie respectueuse de la loi pour la suite. Elle qui pensait ne jamais le revoir a regretté qu'autant de temps soit passé et de le retrouver dans cette situation.

Découvrez d'autres histoires touchantes dans notre revue de web : Un SDF trouve 2400$, ce qu'il a fait ensuite a ému tout son pays / Injuriée sur Instagram à cause de son acné, cette YouTubeuse répond avec une superbe vidéo ! / Ce SDF qui joue du piano dans la rue de sa ville a bouleversé l'Amérique

News
essentielles
sur le
même thème