Hunters saison 1 : la série est-elle tirée d'une histoire vraie ?
Hunters saison 1 : la série est-elle tirée d'une histoire vraie ?
C'est ce vendredi 21 février que Prime Video - la plateforme de streaming d'Amazon, a mis en ligne la saison 1 de Hunters, une nouvelle série aussi incroyable qu'intense portée par Al Pacino. Et durant votre visionnage, vous vous poserez forcément cette question : cette chasse aux nazis est-elle tirée d'une histoire vraie ? Ça tombe bien, on a la réponse.

Une chasse aux Nazis inventée ?

Sur le papier, Hunters - la nouvelle série événement de Prime Video, a tout l'air d'être une histoire inventée de toutes pièces. Comme le rappelle son synopsis que l'on retrouve sur Allociné, cette fiction portée par Al Pacino, Logan Lerman, Tiffany Boone ou encore Josh Radnor suit, dans un New York de 1977, "une bande de chasseurs de nazis qui découvrent que des centaines de hauts dignitaires du régime déchu vivent incognito parmi eux et complotent pour instaurer un IVe Reich aux États-Unis".

Aussi, afin d'éviter au monde une nouvelle Guerre Mondiale, ces chasseurs pas comme les autres "se lancent dans une sanglante quête visant à faire traduire ces criminels en justice et à contrecarrer leur projet de génocide." Un concept trop improbable pour être tiré de faits réels ? Oui... et non.

Un hommage aux réelles victimes

Nikki Toscano - producteur exécutif, l'a confié à la presse américaine : "Hunters est une lettre d'amour à la grand-mère de David Weil [le créateur], qui était une survivante de l'Holocauste. Il a créé Hunters afin de gérer le fait que la dernière génération de survivants de l'Holocauste était en train de disparaître. C'était une façon de poursuivre cette histoire."

Par conséquent, tout ce que l'on voit à l'écran concernant la Seconde Guerre mondiale (les actes, les conséquences) est vrai, et de nombreux moments intimes partagés par les personnages sont des clins d'oeil à ce passé. Au micro de Digital Spy, David Weil a notamment confié : "La petite scène avec la soupe de poulet dans le premier épisode, c'était un moment durant lequel, avec ma grand-mère, nous avions toutes nos conversations, où nous nous sentions en sécurité, à la maison. (...) Je ressentais donc une grande responsabilité dans ma capacité à la représenter elle, et raconter la vérité sur l'Holocauste, les victimes et les survivants".

Une histoire inspirée de faits réels

Et du côté de la chasse aux Nazis ? La série est totalement fictionnelle (pas de 4ème Reich en projet à l'époque), mais pas trop non plus. A la fin de la guerre, de nombreux Allemands ont en effet débarqué aux USA et beaucoup d'entre eux (des scientifiques, ingénieurs...) ont finalement été recrutés par le gouvernement. La raison ? En échange d'une nouvelle vie (leur passé nazi était supprimé des dossiers), ils devaient partager leurs expertises et servir d'espions afin de dominer la Russie durant la Guerre Froide, que ce soit avec la NASA ou dans la course à l'armement.

Or, cette nouvelle vie / seconde chance accordée après de telles atrocités n'a pas du tout été appréciée par les survivants de l'Holocauste. Résultat, de nombreux groupes à travers le monde ont vu le jour avec des objectifs bien précis. Par exemple, Digital Spy le rappelle, le Nakam mené par Abba Kovner a notamment tenté de tuer des nazis capturés, tandis que d'autres personnes, comme Simon Wiesenthal en 1977 (tiens tiens...), ont tout fait pour démasquer ces ex-nazis et les traduire en justice.

Bref, Hunters n'est pas totalement fidèle à la réalité mais elle n'en est pas si éloignée non plus. Et c'est ce qui la rend si fascinante à suivre !

Amazon Prime Video
L'Internat, Las Cumbres saison 2 : les 6 questions qu'on se pose avant la suite
Je te veux moi non plus : première bande-annonce du film d'Inès Reg avec son mari, Kevin
L'Internat, Las Cumbres : faut-il regarder la nouvelle série d'Amazon Prime Video ?
The Bold Type : une saison 5 (très) courte pour terminer la série
voir toutes les news de Amazon Prime Video Découvrir plus d'articles